Cameroun : le français EDF va construire une centrale hydroélectrique de 360 MW

Par Jeune Afrique, 12-11-2013

Le Cameroun a conclu un accord avec le français EDF pour la construction d'une centrale hydroélectrique de 360 mégawatts. Un investissement estimé à 610 millions d'euros.

Cameroun-Fleuve-Sanaga drMis à jour le 12/11/2013 à 18:31CET : Edea est une coentreprise entre le canadien Rio Tinto Alcan (filiale du groupe minier anglo-australien Rio Tinto) et le Cameroun.
Le Cameroun a signé le 8 novembre à Yaoundé un accord avec le groupe français EDF pour le développement du projet de construction de la centrale hydroélectrique de Natchigal. Cette dernière aura une capacité de 360 mégawatts et son coût est estimé 400 milliards de F CFA (environ 610 millions d'euros).
La construction de l'usine, qui se situera sur le fleuve Sanaga, à environ 60 km au nord-est de Yaoundé, devrait commencer d'ici à six mois, quand les travaux du barrage de Lom Pangar seront terminés.
EDF financera le projet à hauteur de 40 %, la Société financière internationale (IFC) à hauteur de 34 % et l'État à hauteur de 26 %.
L'énergie produite sera essentiellement employée à doubler les capacités de production d'aluminium - qui représente une part importante du secteur industriel du pays - d'Alucam (Aluminium du Cameroun) à Edea, une coentreprise entre le canadien Rio Tinto Alcan et le gouvernement camerounais.
Potentiel hydroélectrique >>>

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

30 Most Promising Young Entrepreneurs In Africa 2014

Course: Entrepreneurial and Small Business Development Strategies

Créer une entreprise individuelle au Cameroun

Cameroun: la nouvelle Loi de Finances 2012

Cameroon:Le budget programme comme atout

Frida Owinga’s seven tips for entrepreneurs wanting to be the next Dangote