Fermencam veut planter 2000 hectares de fruits pour lancer la production des jus naturels

Selon Samuel Foyou, le Président du Conseil d’administration (PCA) de la Société camerounaise de fermentations (Fermencam), une distillerie à capitaux camerounais, a introduit auprès des autorités publiques, une demande en vue d’obtenir une concession foncière sur 2000 hectares. «Nous avons déjà obtenus 600 hectares», confie-t-il.

Le PCA de Fermencam indique que ces terres serviront à produire des goyaves, des ananas et des mangues. Ces fruits, explique-t-il, vont permettre à Fermencam, entreprise actuellement essentiellement spécialisée dans la production des spiritueux, de faire une incursion dans la production des jus de fruits naturels, destinés au marché européen, précise M. Foyou.
Cette diversification des activités envisagée par Fermencam devrait permettre à cette entreprise d’augmenter son chiffre d’affaires, qui a culminé à 12 milliards de francs Cfa en 2013, en hausse de 3 milliards de francs Cfa par rapport à 2012, selon le Directeur général, Maurice Djeutchoua. La société revendique un effectif de 800 employés.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

30 Most Promising Young Entrepreneurs In Africa 2014

Course: Entrepreneurial and Small Business Development Strategies

When to Invest in Your Weaknesses (and When to Save Your Time and Energy)

Créer une entreprise individuelle au Cameroun

Cameroun: la nouvelle Loi de Finances 2012

Cameroon:Le budget programme comme atout

Frida Owinga’s seven tips for entrepreneurs wanting to be the next Dangote