5.15.2014

Chine-Afrique : coopération fructueuse

By WAFFO MONGO, Cameroon Tribune, 13-05-2014
La récente tournée du Premier ministre chinois, Li Keqiang dans plusieurs capitales africaines a été une occasion de plus pour Pékin de raffermir son amitié avec l’Afrique, continent avec lequel la République populaire de Chine entretient depuis des lustres une coopération dense, multiforme et mutuellement bénéfique. Et dans la dynamique de cette coopération « gagnant-gagnant », selon la terminologie officielle à Pékin, l’ami chinois met très souvent la main à la poche. C’est ainsi que Li Keqiang a annoncé le déblocage d'au moins 12 milliards de dollars de nouveaux crédits à destination de l'Afrique.
Le Premier ministre chinois a proposé également une assistance technologique pour aider l'Afrique à développer son réseau ferroviaire à grande vitesse. Dans le même élan, la Chine augmentera de 10 milliards de dollars ses prêts à destination de l'Afrique et versera deux milliards de dollars supplémentaires au Fonds de développement Chine-Afrique pour le porter à cinq milliards de dollars, a déclaré le chef du gouvernement chinois.
Deuxième puissance économique mondiale, la Chine consacre aujourd’hui plus de la moitié de son aide étrangère à l’Afrique, sans l’assortir des conditions préalables.  En dépit de ce volontarisme pour le développement du continent, le soutien chinois ne saurait être uniquement philanthropique. L’Afrique constitue en effet un terroir en friche pour l’abondante main-d’œuvre chinoise et un partenaire commercial majeur. C’est ainsi que sur cinq années consécutives, la Chine est restée le premier client du continent. Les investissements directs chinois en Afrique se sont élevés à 25 milliards de dollars en 2013, selon les statistiques officielles à Pékin. Et plus de 2500 entreprises chinoises opèrent dans multiples secteurs dans le continent africain.
Cependant, sur le terrain tout n’est pas pour le mieux dans le meilleur des mondes. Dans ce registre, les entreprises chinoises qui opèrent dans les travaux publics ont été très souvent critiquées pour leur propension à violer les normes environnementales et le non-respect des droits sociaux des travailleurs locaux. Le Premier ministre Li Keqiang a profité de sa tournée africaine pour apporter une réponse claire à ces préoccupations légitimes.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire