La Corée du Sud pour la modernisation des procédures de passation des marchés et la formation professionnelle au Cameroun.

La Koica offre un don de 8 millions de dollars US, soit environ 4 milliards de FCFA pour  la modernisation des procédures de passation des marchés et la formation professionnelle.
Coopération Cameroun-Corée du Sud L’accord-cadre a été signé le mardi 1er juillet 2014 entre l’ambassadeur de la Corée du Sud au Cameroun, S.E. Cho JUNE-HYUCK et le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT), Emmanuel NGANOU DJOUMESSI. C’était en présence du Ministre délégué à la Présidence de la République Chargé des Marchés Publics (MINMAP), M. ABBA Sadou
et le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (MINEFOP), M. Zacharie PEREVET, bénéficiaires de ce don.
3,2 milliards de FCFA de ce don sont destinés à la construction et l’équipement de l’Institut National de Formation des Formateurs et de Développement des Programmes et 800 millions de FCFA à la mise en place d’un plan directeur E-procurment au Cameroun.
Le projet de mise en place du Plan directeur E-procurment, vise l’arrimage du secteur des marchés publics aux technologies modernes de l’information et de la communication, afin d’améliorer la qualité du service et de lutter contre la corruption et les lenteurs administratives qui ont cours dans ce secteur. Le projet permettra plus spécifiquement d’améliorer la transparence dans l’administration des marchés publics et de rendre plus efficace le système des marchés publics. Pour le MINMAP, «A travers cette coopération, la République de Corée nous offre la possibilité de mettre en place un processus de dématérialisation des procédures de passation des marchés, c'est-à-dire qu’il donne au Cameroun  l’opportunité de pouvoir passer les marchés en ligne». «C’est un projet ambitieux en terme de célérité et d’idéal de transparence qui sont au cœur de la réforme du système de passation des marchés publics » explique M. ABBA Sadou.
S’agissant du projet de construction et d’équipement de l’Institut National de Formation des Formateurs et de Développement des Programmes (INFFDP), la signature de cet accord se situe dans la foulée des trois Centres de Formation Professionnelle d’Excellence (CFPE) en cours d’achèvement dans les villes de Limbé, Douala et Sangmélima, toujours avec le concours de la République de Corée du Sud. Ce projet a pour objectif de renforcer le dispositif de formation professionnelle en mettant à disposition des formateurs de qualité et des programmes de formation permettant d’acquérir les compétences exigées sur le marché de l’emploi. « L’institut envisagé permettra au Cameroun de se positionner comme leader dans le domaine de la formation des formateurs dans la sous-région » a déclaré le MINEFOP, M. Zacharie PEREVET.
 Assurance a été donnée par le MINEPAT que, s’agissant de l’institut de Formation des  formateurs, les travaux vont être entamés dans les brefs délais  pour matérialiser la concrétisation de cet accord. Et, en qui concerne le projet de mise en place du Plan directeur de dématérialisation des procédures de passation des marchés publics, un local sera disponible pour accueillir les équipements au mois de septembre prochain.
Rappelons que depuis 2007 les relations de coopération entre le Cameroun et la Corée du Sud se sont densifiées. Le portefeuille de cette coopération s’élève à ce jour à un montant de 40,13 millions de dollars US, soit environ 200,65 milliards de FCFA pour le financement  des projets dans les secteurs socio-économiques tels que l’éducation, la santé, l’agriculture, la pisciculture et la gouvernance.
Source: MINEPAT, 05-07-2014

Commentaires

  1. Great blog!!

    If you like, come back and visit mine:
    http://albumdeestampillas.blogspot.com

    Thanks,
    Pablo from Argentina

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

30 Most Promising Young Entrepreneurs In Africa 2014

Course: Entrepreneurial and Small Business Development Strategies

When to Invest in Your Weaknesses (and When to Save Your Time and Energy)

Créer une entreprise individuelle au Cameroun

Cameroun: la nouvelle Loi de Finances 2012

Cameroon:Le budget programme comme atout

The world through the eyes of entrepreneur Ludwick Marishane, inventor of DryBath