1.14.2015

Paul Biya reçoit Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères

Par MONDA BAKOA, Cameroon Tribune, 13-01-2015
paul-biya-recoit-wang-yiLe tapis rouge a été déployé hier, en fin de matinée, au palais de l’Unité en l’honneur du ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi. Celui-ci est arrivé dans la soirée de lundi au Cameroun, dans le cadre d’une visite officielle.
Le président Paul Biya l’a élevé à la dignité de Grand officier
de l’Ordre de la valeur, à l’issue d’une heure d’un entretien qualifié de « très amical » par l’illustre hôte. Lors d’un échange de cadeaux, le chef de l’Etat lui a remis la sculpture équestre d’un guerrier et le médaillon des cinquantenaires de l’indépendance et de la réunification.
Le ministre Wang Yi était accompagné au palais de l’Unité par des personnalités dont l’ambassadeur de Chine au Cameroun, Wei Wenhua.
A sa sortie d’audience, le ministre chinois a tenu des propos très élogieux à l’endroit de son hôte. Le président Paul Biya est, selon son appréciation, « un dirigeant chevronné et éminent » au Cameroun et en Afrique. « Nous voyons que, sous la conduite de S.E. Paul Biya, le Cameroun connaît une stabilité politique et sociale, une croissance économique soutenue et une amélioration des conditions de vie des populations». Il ajoute que notre pays a adopté une stratégie de développement adaptée à ses réalités. C’est une voie qui devrait conduire le Cameroun à l’émergence à l’horizon 2035. En tant que « bon ami et bon partenaire », nous nous en réjouissons, a-t-il poursuivi. L’hôte du chef de l’Etat espère que le Cameroun et la Chine vont associer leurs stratégies de développement respectives, afin de trouver « de nouveaux modèles, de nouveaux domaines et de nouveaux espaces dans la coopération bilatérale », de manière à ce que l’empire du Milieu puisse contribuer, auprès du Cameroun, à atteindre cet objectif d’émergence.
Le ministre Wang Yi a terminé son propos sur l’engagement du Cameroun et la Chine à renforcer et approfondir leur coopération bilatérale, à partir de ses bases actuelles, à travers des projets mutuellement bénéfiques. La coopération bilatérale sino-camerounaise, faudrait-il le rappeler, repose sur une vingtaine d’accords déjà signés, dont les accords de prêt, de coopération économique et technique, culturelle, de coopération médicale, commerciale, de tourisme, un protocole en matière de formation dans le domaine militaire, un autre relatif à la promotion et la protection réciproque des investissements.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire