156 jeunes face à la terre

Par Patrice Mbossa, Cameroon Tribune, 20-12-2013

La promotion 2011-2013 du Centre national de formation zootechnique, vétérinaire et halieutique de Maroua a reçu ses parchemins.

« Innovations agropastorales », c’est le nom de baptême choisi par la promotion 2011-2013 des apprenants du Centre national de formation zootechnique, vétérinaire et halieutique (CNFZVH) de Maroua. Ces 156 lauréats ont récemment reçu leurs parchemins de fin de formation des mains du gouverneur de l’Extrême-Nord, représenté à cette cérémonie par François Franklin Etapa, l’inspecteur général des services régionaux.
Il s’agit de 34 infirmiers vétérinaires, 31 infirmiers vétérinaires-adjoints, 22 techniciens d’élevage, 29 techniciens d’élevage-adjoints, et de 40 techniciens supérieurs en conseil agropastoral. En ce qui concerne cette dernière filière, c’est la toute première promotion que le CNFZVH de Maroua a présentée à l’examen national du BTS organisé par le MINESUP en mai et juin dernier ; et sur les 39 candidats de Maroua, 34 ont décroché leurs parchemins.
A tous ces jeunes frais émoulu, l’inspecteur général des services du gouverneur de l’Extrême-Nord a recommandé de ne pas se laisser dominer par le virus d’exercer à tout prix dans la fonction publique, mais de mettre en pratique et sans attendre, leurs connaissances de manière à booster la production nationale en protéines animales. Les étudiants formés au CNFZVH de Maroua viennent certes des quatre coins du Cameroun, mais aussi d’autres pays de la sous-région Afrique centrale, notamment du Tchad, de la Centrafrique et du Gabon.>>>

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

30 Most Promising Young Entrepreneurs In Africa 2014

Course: Entrepreneurial and Small Business Development Strategies

When to Invest in Your Weaknesses (and When to Save Your Time and Energy)

Créer une entreprise individuelle au Cameroun

Cameroun: la nouvelle Loi de Finances 2012

Cameroon:Le budget programme comme atout

Frida Owinga’s seven tips for entrepreneurs wanting to be the next Dangote