4.19.2015

Comité de compétitivité: De nouvelles missions assignées

Par Félicité BAHANE, Cameroon Tribune
Résultat de recherche d'images pour "comité de compétitivité au Cameroun"L’organisme de propositions doit désormais contribuer à l’élaboration et au suivi des stratégies et programmes de développement. En date du 31 mars dernier, le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) a pris une décision constatant la composition du secrétariat technique du Comité de compétitivité. Un acte jugé important dans le processus
de mise en place des organes dudit comité, réorganisé par décret présidentiel en février 2014. Occasion de signaler que le décret susmentionné comporte deux principales innovations : « Au-delà de nos missions traditionnelles, entres autres, identifier les obstacles à la compétitivité de l’économie et des entreprises, et de proposer toutes mesures visant à accroître la compétitivité nationale, le comité a désormais la mission de contribuer à l’élaboration et au suivi de la mise en œuvre des stratégies et programmes de développement», explique Lucien Sanzouango, secrétaire permanent (SP) du comité de compétitivité. Seconde mission récemment assignée par le président de la République, « élaborer et adresser au premier ministre un rapport annuel sur l’état de la compétitivité de l’économie nationale. Une mission qui vient à la suite de la mise en place d’un observatoire de la compétitivité avec l’appui financier de l’Union européenne », souligne le SP.
Le comité ainsi réorganisé et ses nouveaux membres connus, place à l’action. Laquelle va démarrer dans les prochains jours par un séminaire de planification stratégique qui va regrouper les représentants du secteur public, privé et les acteurs de la société civile. Selon Lucien Sanzouango, « il s’agira de bien comprendre les nouveaux enjeux et défis pour le comité de compétitivité. C’est-à-dire engager une dynamique d’appropriation des nouveaux textes, à la lumière des défis économiques et industriels actuels ». Au terme de ce séminaire, en sortiront un plan d’actions triennal assorti d’un plan de mise en œuvre, à soumettre au Minepat qui a « particulièrement insisté sur la nécessité d’impliquer le secteur privé dans les travaux du séminaire et d’accroître davantage l’impact des activités du comité de compétitivité sur la vie des entreprises », assure le SP. A titre d’illustration, il faudra contribuer à la diversification de la base de productivité au Cameroun, pour valoriser d’autres leviers de croissance et gisement d’emplois, afin de réduire la grande dépendance à l’égard du pétrole. Et l’actualité économique internationale sur la chute du cours du brut vient encore montrer à quel point il est important de diversifier les sources de revenus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire