12.13.2015

Les nouveaux dirigeants du Conseil national de la Communication en poste

installation-cncPar Rousseau-Joël FOUTE, Cameroon Tribune
Le PM, chef du gouvernement, a installé hier à Yaoundé  le président et le vice-président de l’instance.
« J’invite les membres du Conseil national de la communication à cultiver l’esprit d’équipe dans le cadre de leur travail ». C’est la recommandation faite hier à Yaoundé par le Premier ministre,
chef du gouvernement, Philemon Yang, aux membres du Conseil national de la communication (CNC).
C’était pendant la cérémonie d’installation de Peter Essoka et Joseph Janvier René Mvoto Obounou, respectivement président et vice-président du CNC. Dans son discours de circonstance, Philemon Yang a déclaré que le chef de l’Etat a doté le CNC d’importants pouvoirs. « Notre pays suit avec attention les efforts que votre institution déploie pour faire respecter la déontologie de la communication sociale. Nos compatriotes aspirent légitimement à bénéficier de la liberté de la presse. Il est souhaitable que celle-ci ne se transforme pas en licence », a ajouté le chef du gouvernement.                                             
Auparavant, il a rappelé que conformément au décret n° 2012/038 du 23 janvier 2012 portant réorganisation du CNC, celui-ci est un organe de régulation et de consultation doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière. Il veille au respect de la liberté de communication sociale conformément à la constitution, aux lois et règlements en vigueur. Le CNC émet un avis conforme sur les dossiers de demande de licence de création et d’exploitation des entreprises privées de communication audiovisuelle ainsi que sur le rapport du gouvernement relatif à l’assignation de fréquences audiovisuelles. Dans l’exercice de ses attributions, a poursuivi le PM, le CNC peut donner des avertissements et infliger des sanctions motivées à l’encontre des opérateurs publics et privés ainsi que des professionnels du secteur de la communication sociale. Les sanctions concernées peuvent être une suspension temporaire d’activité pour une période n’excédent pas six mois, ou encore l’interdiction définitive d’activité.                                                                                                    
Peter Essoka et Joseph Janvier René Mvoto Obounou, deux journalistes pétris d’expérience dans le domaine de la communication, ont été nommés par décrets présidentiels le 27 novembre 2015. Peter Essoka remplace Mgr Joseph Befe Ateba, décédé le 4 juin 2014. Au nom du chef de l’Etat, Philemon Yang a rendu au défunt un « hommage mérité ». Le PM a également salué le travail effectué par Peter Essoka  qui « a assumé avec efficacité l’intérim du président du CNC depuis la disparition de Mgr Befe Ateba ». Il a confirmé que les pouvoirs publics accompagneront les promus dans l’exercice de leurs charges.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire