12.02.2015

Emploi : l’université en pôle position

signature-convention-universitePar Rita DIBA, Cameroon Tribune
Des conventions ont été signées jeudi à Douala pour réorienter les enseignements.
« Notre ambition est de montrer que les IUTs peuvent en très peu de temps mettre sur le marché du personnel qualifié, capable de répondre non seulement à la mutation technologique
dans laquelle notre pays s’est irréversiblement engagé, mais aussi aux projets structurants en cours d’opérationnalisation et aux projets du plan d’urgence ». Le Pr Jacques Etamè, directeur de l’IUT de Douala, rappelait ainsi les fondements du premier colloque international IUT – Entreprises, IUTENT 2015, tenu du 23 au 28 novembre 2015 dans la capitale économique.
De cette rencontre entre les mondes académique et professionnel, avec des acteurs venus de l’étranger, on retiendra notamment la signature de trois conventions.
Des accords entre l’université de Douala, représentée par son recteur, le Pr François Xavier Etoa, et des entités professionnelles. Le groupement patronal E.Cam, le groupe Alucam Socatral, et aussi le partenariat public-public avec le tout nouvel hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Douala, dont le directeur général, le Pr Emile Télésphore Mboudou, a paraphé le document. Ces partenariats ont pour but de définir non seulement le cahier de charges entre  l’IUT de Douala et ces différents partenaires, mais surtout l’implication effective des professionnels dans la formation par l’approche « learn by doing ».
Il faut aussi noter que les professionnels vont revisiter avec les enseignants le contenu des enseignements. Il y aura aussi la mise en place d’un plan de préparation aux métiers des secteurs visés, la Validation des Acquis de l’Expérience (Vae)… sans oublier la formation en alternance et des stages.
Autres points à retenir également d’IUTENT 2015, la mise en place d’un réseau des IUTs du Cameroun et du processus de mutualisation des ressources en vue de la formation et de la recherche de financements alternatifs ; l’analyse des filières de formation en activité et de leur nécessaire adaptation en rapport avec les projets structurants en cours ; la création des pôles de recherche/innovation entre les réseaux des IUTs du Cameroun et d’Alsace d’une part, et des IUTs et les entreprises d’autre part, le partage de bonnes pratiques en l’occurrence l’éthique et la démarche qualité, etc.
Et pour que les entreprises sachent mieux dans quelle mesure s’impliquer, une visite guidée effectuée au sein de l’IUT de Douala leur a permis de prendre connaissance du plateau technique de formation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire