7.28.2016

Propositions pour l’émergence de l'Industrie hôtellerie

Résultat de recherche d'images pour "conseil national du tourisme cameroun"
Le communiqué à l’issue de la quatorzième session ordinaire du conseil national du tourisme.


« Le Premier Ministre, chef du gouvernement, Monsieur Philemon YANG, a présidé, ce mercredi 27 juillet 2016 dans l'immeuble principal abritant ses services, la 14ème session du Conseil National du Tourisme (CNT), sur le thème « le développement de l'industrie hôtelière dans la perspective de l'émergence du Cameroun».

Quatre points étaient inscrits à l'ordre du jour des travaux, à savoir:

-le compte rendu de la mise en œuvre des recommandations et résolutions issues de la 13ème session;

-la présentation du ministre d'Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs sur « le développement de l'industrie hôtelière dans la perspective de l'émergence du Cameroun» ;

-l'exposé du ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières sur « la gestion foncière et les perspectives de création de nouvelles unités hôtelières» ;

-l'exposé du directeur général de la Société Nationale d'Investissement relatif à «la gestion, la modernisation et l'extension suivant les standards internationaux, des établissements d'hébergement relevant du portefeuille de la SNI ».

Après le mot introductif du Premier ministre, Chef du gouvernement, le secrétaire permanent du Conseil national du Tourisme a d'abord rendu compte du niveau de mise en œuvre des recommandations adoptées au cours de la treizième session, qui a révélé un bilan globalement satisfaisant des actions menées et la nécessité d'approfondir les synergies entre les acteurs impliqués dans les métiers du tourisme, de l' hôtellerie et des loisirs. Ainsi, dans le cadre de la sécurisation et de la protection des touristes, une lettre circulaire du ministre chargé du Tourisme a défini les mesures de sécurité à respecter par les établissements touristiques. En ce qui concerne la décentralisation, des ressources ont été affectées aux communes pour l'aménagement et la gestion des sites d'intérêt local. S'agissant spécifiquement des loisirs, le programme d'investissement y relatif s'est poursuivi résolument, à travers notamment la construction des stations nautiques à Maga et à Lagdo. Sur le plan de la navigation aérienne, les aéroports de Douala, Yaoundé-­Nsimalen, Garoua et Bafoussam ont été, selon les cas, réhabilités et/ou équipés dans la perspective de leur arrimage aux standards internationaux.

Le Conseil a ensuite suivi la présentation du Ministre d'Etat, Ministre du Tourisme et des Loisirs consacré au développement de l'industrie hôtelière dans la perspective de l'émergence du Cameroun. Il a relevé la nécessité d'orienter les interventions sur deux axes: d'une part, le renforcement et la consolidation du parc hôtelier de l'Etat, à travers la construction de nouveaux établissements d'hébergement, la mise à niveau, l'extension et l'équipement de certains hôtels. D'autre part, l'appui aux promoteurs privés, dans la perspective de la création de nouvelles unités hôtelières et la mise à niveau de celles existantes.

Les travaux se sont poursuivis avec l'exposé du ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières sur « la gestion foncière et les perspectives de création de nouvelles unités hôtelières ». Il en ressort que les procédures mises en œuvre dans le cadre de la gestion des assiettes foncières dédiées au développement de l'industrie touristique dépendent du statut juridique du demandeur et du terrain sollicité. S'agissant spécifiquement des investisseurs privés, un dossier technique est requis pour un traitement adéquat et diligent des demandes transmises à l'administration en charge des domaines. Par ailleurs, le gouvernement a mis en place un Programme de constitution de réserves foncières qui vise à rendre disponible et à faible coût, les terrains nécessaires à la réalisation des projets de développement, au rang desquels figurent les unités hôtelières. A ce jour, environ 7535 hectares sont sécurisés et le processus se poursuit.

La parole est ensuite revenue au directeur général de la Société Nationale d'Investissement (SNI) qui a fait le point de la gestion des six hôtels relevant de son portefeuille, avant de mutualiser les perspectives inhérentes à leur modernisation et à leur extension, suivant les standards internationaux. Ainsi, la SNI a engagé en 2006, une réflexion dans le cadre du « Programme de Développement des Hôtels », dont les principaux axes concernent la refonte de la structure organisationnelle des Sociétés Hôtelières, la réhabilitation des établissements d'hébergement concernés et la réalisation d'une étude de faisabilité pour leur développement. Sur les 60 milliards de F CFA nécessaires à la mise à niveau de l'ensemble des hôtels du portefeuille de la SNI, environ 8 milliards de FCFA ont été mobilisés pour les investissements courants au cours des dix dernières années.

Les échanges subséquents ont permis aux participants d'aborder diverses problématiques liées au développement de l'industrie touristique. Il s'agit, entre autres, de la mise en œuvre effective des résolutions et recommandations adoptées au cours des sessions du Conseil, de la formation technique et professionnelle, des modalités alternatives de financement à long terme du secteur, du rôle que la compagnie aérienne nationale CAMAIR-CO est appelée à jouer dans le développement de l'activité touristique et de la délimitation des zones géographiques dédiés spécifiquement aux projets touristiques.

Ces échanges ont donné lieu a des instructions du Premier ministre, en vue de l'optimisation des propositions pertinentes formulées.

Le Conseil s'est achevé à 12h25mn, après la lecture des résolutions et recommandations ».



Yaoundé, le 27 juillet 2016

Le secrétaire général des services du Premier ministre

(é) Fouda Séraphin Magloire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire