7.27.2016

Le chef de l’Etat approuve le Plan de relance de la Camair-Co

Par Josiane TCHAKOUNTE, Cameroon Tribune
Résultat de recherche d'images pour "Camair-Co"Le constructeur Boeing a proposé que la compagnie aérienne desserve 27 destinations. L’acquisition de neuf nouveaux aéronefs ainsi qu’un financement de 60 milliards de F sont aussi prévus.

Bonne nouvelle pour la compagnie aérienne nationale. Le plan élaboré par le constructeur Boeing pour redresser la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co)
a été approuvé par le président de la République. « Ce plan sera mis en œuvre incessamment », peut-on lire dans le communiqué de presse du ministre des Transports (MinT) Edgard Alain Mebe Ngo’o publié hier. Il s’agit maintenant de mettre en application les recommandations de Boeing qui portent sur les destinations à desservir, les aéronefs à acquérir, la restructuration de la dette de l’entreprise et les financements à apporter à la compagnie.

27 destinations à desservir

Les propositions faites par Boeing et validées par le président de la République devraient permettre à la compagnie aérienne nationale d’avoir des taux de remplissage convenables de ces avions. Le constructeur a pour cela proposé un réseau comprenant 27 destinations dont cinq intercontinentales (Paris, Bruxelles, Washington, Wangzhou), 13 régionales et neuf domestiques.

Neuf avions à acquérir

C’est le nombre d’appareils nouveaux qu’il faudra acquérir pour rehausser la flotte de Camair-Co aujourd’hui composée de cinq avions. Jusqu’ici, la flotte a été présentée comme un sérieux handicap pour l’entreprise. Qualitativement et quantitativement inadaptée pour faire face à la concurrence. Le Boeing 767 baptisé le Dja, d’une capacité de 220 passagers, n’est revenu que le 2 juillet dernier, après six mois passés en Ethiopie pour révision. Une absence qui a pour conséquence de chambouler les plans de vols, entraînant des annulations, non sans affecter la qualité de service. Avec 14 avions, Camair-Co devrait être capable de mieux se déployer. Le type d’avions à acquérir se fera en fonction des dessertes. Certainement pour mieux rentabiliser leur exploitation. Même si on n’oublie pas la suspension des vols Camair-Co vers l’Union européenne par l’Autorité aéronautique depuis le 21 juin dernier qui court toujours. 

Régler la dette de 35 milliards

Le plan de redressement propose que l’Etat paie la dette de Camair-Co. Il s’agit de la dette fournisseur estimée à près de 35 milliards de F. « Une grande partie est composée de fournisseurs dits bloquants pour lesquels la dette est exigible à court terme et dont le non-paiement peut à tout moment arrêter l’exploitation. C’est notamment le cas des loueurs d’avions, des fournisseurs de carburant, des services d’assistance au sol, des services de navigation aérienne », expliquait le MinT dans une interview accordée à CT en juin dernier.

60 milliards de financements

C’est l’autre proposition faite pour redresser la compagnie. Que l’Etat finance Camair-Co à  hauteur de 60 milliards de F. Selon les informations obtenues au ministère des Transports, BOEING propose également dans son plan d’accompagner Camair-Co dans la mise en œuvre du rapport sur une période de 18 mois renouvelables.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire