5.09.2016

Réception provisoire en août du Barrage hydroélectrique de Mekin

Par Francis AMOUGOU, Cameroon Tribune
Avec un taux de réalisation global estimé à plus de 80%, la mise en service de l’ouvrage sera effective, comme prévu, en octobre 2016. Où en est la construction du projet du barrage hydro-électrique de Mekin ? La question constituait, mardi 3 mai dernier, l’objet essentiel de la visite que le gouverneur de la région du Sud effectuait alors sur le site. Félix Nguele Nguele a, à cette occasion, visité le chantier et, surtout, tenu une séance de travail avec les responsables de Mekin Hydro-Electric Development Corporation (Hydro-Mekin),
de la China National Electric Engieneering Corporation (CNEEC) et de CIMA-International, chargés respectivement de la gestion, la construction et le contrôle technique de la réalisation de cet important projet structurant. Objectif : s’assurer que le projet sera livré dans les délais et un climat empreint de sérénité. Et toutes les assurances lui ont été données par les différentes parties prenantes. Et l’on a retenu, aux dires de Frédéric Biya Motto, directeur général d’Hydro-Mekin, que l’ouvrage est réalisé, dans l’ensemble, à plus de 80%. Pour l’entreprise chinoise, le chronogramme est entièrement respecté, tandis que pour l’entreprise chargée de la surveillance et du contrôle technique des travaux, l’ouvrage est exécuté dans les normes requises.

En parcourant le chantier, l’on s’est tout de suite rendu compte que les ouvriers chinois et camerounais s’activaient dans les travaux de finition. Ainsi, la digue principale, ouvrage de retenue d’eau de près de 500 m de long, en attendant l’installation des garde-fous, est terminée à 100%. Idem pour la digue secondaire, de l’autre côté du fleuve Dja. L’usine de pied connaît un taux de réalisation du gros œuvre de génie civil de 99%. Tous les équipements mécaniques, à savoir : les vannes de fond, celles de sécurité, les portiques et les palans pour manutention et maintenance sont déjà installés. A ce niveau, les groupes 1 et 2 ont leur turbine et alternateur installés. Les essais, opérés en décembre dernier sur le premier groupe, ont été réalisés avec succès. Le troisième groupe est en cours d’installation. Toujours au cœur de la centrale, les équipements électroniques et hydro-mécaniques sont installés. Les différents essais techniques et électriques ont été effectués en janvier dernier. Toutes les installations électriques entre les turbines, le transformateur de puissance, le poste élévateur et le réseau 110 KV jusqu’au poste abaisseur de Ndjom-Yekombo, situé à plus de 33 km, sont terminées.

Il reste donc sur le chantier que soient effectués des travaux terminaux, comme la liaison entre les deux rives à travers le déversoir central, lui aussi, déjà achevé de construction du haut de la cote située à 612. Et la conclusion des études de détermination de compatibilité des 15 MW produits avec le Réseau interconnecté Sud existant. Sont également en cours les travaux de finition des espaces verts de la cité du maître d’ouvrage et l’enlèvement du bois dans la zone amont de l’usine, ainsi que la relocalisation des habitants des douze villages impactés des région du Sud (Bengbis), du Centre (Endom), et de l’Est (Somalomo). Mais, avant la mise en service, Hydro-Mekin devra finaliser les dossiers techniques relatifs à la production, le transport, la distribution et la vente de l’énergie produite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire