5.25.2016

Port: plus de 11 millions de tonnes de trafic

Par Alliance NYOBIA, Cameroon Tribune
Résultat de recherche d'images pour "port de douala"Ces chiffres et d’autres qui comptent pour l’exercice 2015 ont été donnés au gouverneur du Littoral en visite récemment au PAD.

Le port de Douala a enregistré en 2015 un trafic global de 11 313 674 tonnes. Soit une hausse relative de 4,10% par rapport à l’année 2014. Ces chiffres ont été communiqués le 18 mai dernier par le directeur général du Port autonome de Douala (PAD) au gouverneur
du Littoral en visite au PAD, dans le cadre de sa tournée de prise de contact et d’animation socio-économique. Emmanuel EtoundiOyono a précisé à Samuel Dieudonné IvahaDiboua que cette croissance « devrait se poursuivre en 2016 quand on sait que le taux de croissance annuel du trafic oscille entre 5 et 7% ».

Autres précisions du DG du Pad, le trafic en transit, en provenance et à destination notamment des pays sans littoral que sont le Tchad et la RCA, « qui avait diminué légèrement, en raison, entre autres de l’insécurité », connaît une légère embellie depuis l’année 2014, « où il a dépassé le cap du million de tonnes ».

Sur un autre plan, EtoundiOyono a relevé que malgré des limites infrastructurelles de tous ordres et quelques contraintes d’exploitation « enregistrées en particulier au niveau du terminal à conteneurs », le port de Douala continue, « bon an, mal an, de remplir convenablement ses missions ». Le DG du PAD a noté que les tarifs des intervenants portuaires, « l’un des facteurs de compétitivité du port », sont restés stables, « même s’il y a lieu de regretter que certains acteurs entretiennent de faux frais ». Pratique contre laquelle des actions sont en cours.

L’orateur a ensuite parlé de procédures administratives à dépoussiérer, du dragage du chenal qui est permanent désormais, des mesures prises pour renforcer la sécurité dans l’enceinte portuaire, et d’un programme envisagé de réhabilitation des infrastructures et de renouvellement des équipements. Pour une meilleure gestion du trafic.

Le gouverneur a, pour sa part, dit toute son appréciation des changements enregistrés au port au fil des années, et estimé que l’expertise du PAD peut inspirer des ports plus jeunes comme ceux de Limbe ou de Kribi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire