5.30.2016

Forum des Métiers de la mode et du design: un final coloré

Par Monica NKODO, Cameroon Tribune
Résultat de recherche d'images pour "Centre des créateurs du mode du Cameroun (CCMC)"La septième édition de ce rendez-vous mondial de la mode s’est achevée samedi dernier à Yaoundé avec un défilé riche en créations.

Huit visions neuves, audacieuses et inspirées. Huit, comme le nombre de créateurs dévoilés samedi dernier, lors du défilé en apothéose du Forum des métiers de la mode et du design 2016. Les talents sélectionnés par le Centre des créateurs du mode du Cameroun (CCMC)
et son directeur Yves Eya’a, à la manette de cette rencontre incontournable de la mode depuis sept ans, se sont livrés, non sans ingéniosité, à une présentation très courue de leurs modèles, le 28 mai dernier au palais des Congrès à Yaoundé. Dans les collections des heureux élus, des idées rappelant le thème « Mode et environnement ». Il faut le rappeler, cette septième édition organisée avec le parrainage de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, Michael S. Hoza et du sénateur Aïcha Pierrette Hayatou, avait un air écologique. Chantal Epiter Nganda, Nelie Laure Madoum, Gaëlle Ngono, Généviève Christine Ondoa Ndoh, Marius Deschamps Nya Nana, Raissa Ebenye Minlo, Marie Claire Meto’o Zili et les dames de Victoire, ont visiblement respecté les consignes.

D’abord par le reflet des couleurs ciel, terre, eau, feu, rappelant les éléments de la nature. Tenues de cocktail gorgées de pastel bleu, jaune, rose…; costumes et robes faits en coton et mêlés de pagne et de dentelle ; bijoux polis du fer, du corail, d’épines de porc-épic. Environnement aussi par l’usage de produit biologique, comme du coton, de la toile de sac appelée communément « mbandjock » au pays. Aux côtés de ces jeunes créateurs, des noms bien établis venus de la France, de l’Espagne, et plus proches, le Sénégalais Dio Ali et la Camerounaise Black Giraffe. Il n’était pas là ce samedi-soir. Lui, Imane Ayissi, directeur artistique du Forum des métiers de la mode et du design, enterrait son père Jean-Baptiste Ayissi Ntsama mais sa collection, nichée entre traditionnel et moderne, a parlé pour lui. Les créations d’Imane Ayissi ont clôturé avec élégance le show final du forum. Un défilé, pour mettre fin à cette semaine de créativité et de réflexion lancée le 23 mai dernier avec la contribution de nombreux partenaires, notamment le Goethe Institut et l’Institut français.

Le forum des métiers de la mode et du design, a su tirer en chacun de différents acteurs du secteur de la mode invités à l’événement, les possibilités lucratives qui leur sont offertes. Les contours économiques de la mode ont plus que jamais été la visée de cette septième édition. Oui, la mode est un des domaines porteurs de l’économie de toute nation, et même des plus puissantes dans le monde. Faire embrasser cette idéologie aux autres stylistes, modélistes, mannequins, coiffeurs, maquilleurs, photographes, régisseurs, éclairagistes, etc., en somme toutes personnes touchant de près ou de loin la mode, est la mission du CCMC. Les prochaines éditions verront sans doute comment éplucher ce côté fructueux de la mode, avec toujours plus de professionnalisme.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire