5.18.2016

Emplois jeunes, comment se mettre à son compte


Résultat de recherche d'images pour "agence de promotion des pme cameroun"Par Michèle FOGANG, Cameroon Tribune
L’APME a officiellement lancé lundi à Yaoundé, le programme PEM2MJ visant à susciter l’esprit d’entreprise chez les jeunes chercheurs d’emplois.
Au Cameroun, 75% des jeunes âgés entre 17 et 40 ans sont à la recherche des emplois. Du fait de la rareté des postes à pourvoir, 92% de ces jeunes gens s’insèrent plus facilement dans l’économie informelle. Le taux de chômage se
situe au-dessus de 13%. Consciente de la rareté de l’emploi, l’Agence de promotion des petites et moyennes entreprises (APME) a décidé de jouer sa partition en s’associant avec les ministères concernés pour résoudre le problème de chômage en milieu jeunes. D’où le Programme de promotion de l’esprit d’entreprise en milieu jeunes (PE2MJ), lancé lundi à Yaoundé par le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (MINPMEESA), Laurent Serge Etoundi Ngoa. C’était en présence du ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, Mounouna Foutsou, des représentants de certains départements ministériels, des ministères en charge des Enseignements secondaires, de l’Enseignement supérieur et de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

Le PE2MJ a pour but d’inculquer aux jeunes de tous les niveaux l’esprit d’entreprise. Il s’agira de leur permettre d’avoir un choix éclairé entre la volonté de devenir employé et l’ambition d’être employeur tout en faisant d’eux, non plus des chercheurs d’emplois, mais des créateurs de richesses. « Nous allons apporter notre « Know how », notamment à travers la méthodologie comportementale axée sur le développement des compétences de l’esprit d’entreprise chez les jeunes. Entre autres, la créativité, la communication et la motivation pour qu’ils comprennent l’environnement », a déclaré Fiorina Mugione, représentante de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED), partenaire technique du programme.

En marge de l’évènement, une session de formation d’une trentaine de formateurs sur la  méthodologie « Goal » de la CNUCED, s’est déroulée à l’Ecole nationale supérieure Polytechnique de Yaoundé. Ceux-ci iront à leur tour sensibiliser les jeunes sur les opportunités liées à l’entreprenariat, mais accompagner les porteurs de projet et co-organiser les évènements de développement des startups. A terme, il s’agira de changer les mentalités. « Nous n’attendons pas les jeunes porteurs de projets. Nous allons inciter les jeunes à créer car il y a des entrepreneurs dormants au sein de la jeunesse camerounaise », a affirmé Jean Marie Louis Badga, directeur général de l’APME.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire