4.26.2016

Des Produits innovants des alternatives à la latérite

Par Félicité BAHANE, Cameroon Tribune
produits-innovants-entretien-routesLe PM vient d’autoriser l’usage de ces produits dans l’entretien et la réhabilitation des routes en terre.
La rareté des poches latéritiques en terre camerounaise a contraint le gouvernement à autoriser l’entrée et l’usage de produits innovants, pour l’entretien et la réhabilitation des routes. Le Premier ministre, chef du gouvernement, a, en effet, signé le 19 avril dernier,
un arrêté « mettant en vigueur le dossier-type d’appel d’offres spécialisé pour la passation des marchés d’entretien ou de réhabilitation des routes à l’aide des produits innovants ou non ». Entendez par produit innovant, « une substance solide ou liquide qui sert à la stabilisation des sols ou au revêtement des chaussées », selon Gustave Patego, chef de la cellule de la normalisation au ministère des Travaux publics (MINTP). Il est à noter cependant que « les produits innovants seront utilisés uniquement sur les routes en terre », précise M. Tchouplaou, directeur de l’entretien et de la protection du patrimoine routier. Ces sources d’information rapportent que face à la rareté de la latérite et des carrières, du fait de l’urbanisation, mais aussi face à la multiplication des offres en produits innovants, le gouvernement a consenti il y a quelques années, à utiliser à titre expérimental ces substances au Cameroun. Un test a été effectué à l’Est (axe Ayos-Bonis), au Sud (Lolodorf-Mekalat) et dans le Sud-ouest entre Kumba et Mamfe. Les récents textes du PM prouvent que l’essai a été convaincant, avec des avantages certains, dont la réduction des délais et coûts de travaux.
« Avec les produits innovants, il n’y aura plus besoin de transporter les matériaux latéritiques d’une carrière parfois éloignée vers les chantiers routiers. On remue le sol et on y applique simplement le produit innovant qui compacte la terre et la rend imperméable, comme si on y avait coulé du béton », explique M. Tchouplaou, indiquant qu’avec ces produits, l’on a des routes en terre sans poussière. De plus, « l’entretien annuel ne sera plus nécessaire, parce qu’une route refaite à base de produits innovants reste en bon état pendant cinq ans environ », assure le chef de la cellule de la normalisation.
A ce jour, le MINTP a agréé quatre types de produits innovants : le Con-Aid/CBR Plus fabriqué en Afrique du Sud; le Rocamix de la firme chinoise Beijing Medecines& Healt products IMP ; les produits du Système Consolid fabriqués par une firme espagnole et le Pavement composite Technology fabriqué aux Etats-Unis d’Amérique par la société Integrated Traffic System Inc. Un cinquième produit, uniquement pour le revêtement à froid a également été autorisé : il s’agit du Carboncor All Raod Surfacing, également fabriqué en Afrique du Sud. Tous ces produits étant importés, « le gouvernement est en train de discuter avec les promoteurs pour qu’ils installent des usines de fabrication au Cameroun, afin de diminuer le coût d’achat et assurer la disponibilité à tous moments, surtout que les communes et même les particuliers peuvent y recourir dans leurs travaux restreints », explique Gustave Patego. Pour les travaux publics, dans un premier temps, les promoteurs et le Labogénie vont accompagner les entreprises sur le terrain pour l’utilisation des produits innovants. D’ailleurs, il y a un séminaire en vue à Akonolinga pour informer les différents acteurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire