4.07.2016

Concertations Public / Privé : Une synergie pour l’atteinte des objectifs de développement

Concertations Public / Privé : Une synergie pour l’atteinte des objectifs de développement Concertations Public / Privé : Une synergie pour l’atteinte des objectifs de développement
Le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire a achevé vendredi le 1er avril 2016 à Douala, deux jours de concertation avec les acteurs du secteur privé. A l’initiative du Bureau de Mise à niveau des entreprises, la rencontre qui visait
le renforcement d’une synergie entre le gouvernement et le secteur privé pour l’atteinte des objectifs de développement, a permis de restituer les résultats des études relatives au positionnement stratégique du secteur chimie, et du secteur agroalimentaire au Cameroun.
Des ateliers thématiques ont également été organisés afin d’identifier des mesures de riposte contre l’exposition aux fluctuations des cours des matières premières, l’exposition aux contraintes de développement du commerce régional, ainsi que l’exposition du tissus industriel local à la concurrence irrégulière des produits importés.
S’adressant aux industriels et autres opérateurs économiques, Le MINEPAT, Louis-Paul Motaze, a indiqué que la rencontre de Douala doit être le creuset d’un dialogue constructif, permettant l’identification des mesures de riposte contre toutes les menaces et chocs qui s’imposent à notre économie. Notamment la chute des coûts des matières premières, les crises sécuritaires à nos frontières, ainsi que l’entrée en vigueur attendue de l’Accord de partenariat économique avec l’Union européenne.
Le MINEPAT a par ailleurs rappelé que les cours du pétrole ont chuté de près de 46% entre 2014 et 2015, et se situent de nos jours en dessous de 40 dollars le baril. De même, l’indice global d’évolution des cours des autres produits d’exportation a baissé de 5,1% sur la même période. « Il s’agit spécifiquement des baisses des cours du bois de 21%, de coton de 17%, du café robusta de 14%, de l’aluminium de 11% et du caoutchouc de 8% », a – t-il précisé.
A côté des contraintes externes, le MINEPAT a relevé la résurgence de la concurrence irrégulière de certains produits importés, qui s’est traduite ces dernières années, par une concurrence déloyale, des pratiques de dumping et la contrebande. Heureusement, des mesures ont été prises. Il y a aussi l’entrée en vigueur attendue en août prochain de l’Accord de partenariat économique avec l’UE, qui induira entre autres choses le démantèlement des barrières douanières. Selon le MINEPAT, certains secteurs de l’économie camerounaise seront affectés. D’où, rappellera encore le MINEPAT, la première réponse apportée par le gouvernement au travers de la mise sur pied du Bureau national de mise à niveau des entreprises. Il s’agit, de concert avec le privé, de poursuivre dans cette voie.
A l’issue de cette rencontre, les entreprises SCR Maya, Pasta, Dangote Cement, et Ceb-la Meublerie, ont été visitées à l’effet de constater la réalité industrielle sur le terrain, et d’encourager la transformation locale.
Source: MINEPAT

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire