4.28.2016

Adamaoua: une mission de développement en gestation

Par Brice MBEZE, Cameroon Tribune
Résultat de recherche d'images pour "adamaoua cameroun"Les maires de la région réunis lundi dernier à Ngaoundéré dans le cadre de leur association lancent la réflexion.
Une Mission de développement pour la région de l’Adamaoua. C’est l’idée forte qui se dégage de l’Assemblée générale extraordinaire de l’Association des communes et villes unies du Cameroun (CVUC),
antenne de l’Adamaoua. Les 21 maires de la région et la Communauté urbaine de Ngaoundéré, jettent  « cette bouteille » dans la Vina. Ils préconisent la création d’une telle structure, qui, aux dires de Abbo Aboubakar, président régional de CVUC Adamaoua, par ailleurs, maire de Belel, va « booster le développement de la région ». Cette Mission de Développement pourrait être calquée sur le modèle des missions de développement qui existent dans le Nord, le Nord-Ouest ou encore l’Extrême-Nord… «L’Adamaoua est une grande zone d’élevage et un bassin agricole de premier plan. Sa vocation agropastorale ne peut être mieux valorisée que dans le cadre d’une mission de développement », plaide Abbo Aboubakar, mandaté par ses pairs pour défendre l’idée et faire le plaidoyer auprès des instances supérieures afin que cette initiative se concrétise.

La création d’une Mission de développement de l’Adamaoua n’a pas été l’unique sujet inscrit à l’ordre du jour de l’assemblée générale extraordinaire de CVUC Adamaoua tenue lundi dernier à la salle des Actes de la Communauté urbaine de Ngaoundéré. Les 22 collectivités territoriales décentralisées (CTD) de la région préparent déjà le budget de l’Etat pour le compte de l’exercice 2017. Dès le mois de mai prochain, les équipes descendront sur le terrain pour collecter les données. L’expertise de la délégation régionale de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, sera mise à contribution. Le processus va aboutir fin juin-début juillet, probablement, à la Conférence régionale de présentation de maturation des projets de la région de l’Adamaoua.

Le président de l’antenne régionale de CVUC explique qu’il « faut s’y prendre tôt pour rester dans la logique des conférences budgétaires au niveau central. Nous devons améliorer ce qu’on a commencé ensemble l’année dernière. Sur le plan national, l’Adamaoua a été le précurseur dans cette démarche qui se veut participative. Mais, les CTD de l’Adamaoua font face à un autre défi. Celui de la bonne exécution du BIP pour l’exercice en cours. Pour améliorer le rythme de consommation des crédits, la stratégie des communes a été présentée au gouverneur de la région de l’Adamaoua, Kildadi Taguieké Boukar qui encourage cette initiative majeure considérée comme une innovation dans la préparation du BIP 2017.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire