2.05.2016

Investissement public 2015: Exécuté à environ 88%

Par Félicité BAHANE, Cameroon Tribune
C’est ce qui ressort du rapport du Comité national de suivi de l’exécution physico-financière tenu hier à Yaoundé. Les premières estimations de la situation de l’exécution du Budget d’investissement public (BIP) 2015 sont disponibles. Au niveau central, elle affiche un taux de 87,73%. Dans les 10 régions, le taux de réalisation physique est d’en moyenne 77%, avec un pic de 94,85% dans le Nord-Ouest et un nivellement de 43,08% dans le Littoral. Des chiffres rendus publics
hier à Yaoundé, au cours de la tenue de la  deuxième session du Comité national de suivi de l’exécution physico-financière de l’investissement public. Des travaux conduits par l’honorable Rosette Ayayi, présidente dudit comité. Elle rappelle que la mission de ce comité, créé en 2013 est de « promouvoir le principe de transparence, à travers une approche participative du suivi de la gestion de l’investissement public », et traduire dans les faits les réformes des finances publiques en cours. C’est ainsi que durant les travaux d’hier, les participants (élus locaux et régionaux), ont relevé des préoccupations devenues habituelles : le problème du moins disant dans l’attribution des marchés, qui favorise la sélection d’aventuriers. Vient ensuite le problème de maturation des projets, l’engorgement de certaines commissions régionales de passation des marchés, la mauvaise gestion des décomptes, le manque d’information et de capacité technique sur les réformes engagées par le pays.
Selon Rosette Ayayi, « le rôle du comité est de recueillir toutes ces difficultés qui se posent à l’exécution du BIP et les soumettre aux autorités compétentes qui devront voir quelles solutions apporter ». Mais déjà, elle estime qu’avec le niveau du suivi des recommandations, « certaines portent déjà des fruits. Il ne faut pas s’attendre à un succès total dès la 2e ou la 3e session. C’est une œuvre de longue haleine et nous croyons qu’avec la régularité des travaux du comité, nous allons arriver à nos fins ».
Mais déjà, pour améliorer l’exécution du budget d’investissement public 2016, des mesures ont d’ores et déjà été prises par le gouvernement. A l’initiative du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT), il est défini que le rythme de suivi de l’exécution du BIP soit désormais mensuel, aussi bien dans les services centraux que déconcentrés. En termes d’anticipation pour la bonne exécution du BIP, le journal des projets est disponible sur le site web et dans les services déconcentrés du MINEPAT depuis le 24 décembre 2015. Un guide explicatif des procédures de l’exécution du BIP a été imprimé, entres autres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire