1.29.2016

Agriculture, élevage, tourisme… 380.000 emplois en vue

Par  Josy MAUGER, Cameroon Tribune
conference-panej-2016Le plan d’action national pour l’emploi des jeunes pour la période 2016-2020 validé hier à Yaoundé.

Le coût du plan d’action national pour l’emploi des jeunes (PANEJ 2016-2020) est estimé à près de 135 milliards de F. Cet argent va servir à la création de 380 000 emplois pour les jeunes pour une période allant de 2016 à 2020. Les contours du PANEJ, document comportant
ces informations ont été dévoilés hier au cours de l’atelier tripartite de haut niveau de validation et d’appropriation du document. Le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle (MINEFOP), Zacharie Perevet présidant la cérémonie desdits travaux en présence de quelques membres du gouvernement a souligné les secteurs prioritaires qui sont entre autres l’agriculture, le tourisme, la pisciculture et l’élevage. Selon le MINEFOP, bien que l’économie ait généré de nombreux emplois, le sous-emploi demeure préoccupant. D’ailleurs ECAM quatrième (enquête camerounaise auprès des ménages( indique qu’il est  passé de 71,1% en 2007 à 79,0% en 2014. En précisant que le secteur informel, bien qu’en baisse, reste prépondérant. Les chiffres actuels l’attestent avec 90,3%  pour 2007 et 88,6 % en 2014.
Par contre, le PANEJ 2016-2020 a été élaboré en tenant compte du contexte actuel, notamment avec la vision à l’horizon 2035. Selon les experts, avec ce nouveau document, il y a eu un souci d’amélioration en tenant compte des leçons tirées du dernier document Plan 2008-2012. Les innovations ici portent sur l’implication de tous les acteurs, la réduction du trop plein de composantes et axes contenu dans l’ancien. Il sera également question d’accroître la communication afin d’atteindre la cible pour une meilleure appropriation. Autre élément nouveau, c’est la prise en compte de toutes les couches sociales spécifiques, notamment les handicapés, les pygmées et les Mbororos. En outre, les axes stratégiques envisagés pour la concrétisation du Plan résident dans la mise en adéquation de l’emploi et de la formation. L’amélioration du système d’information sur l’emploi. Un accent particulier sera mis sur  la promotion du travail décent des jeunes et sur la promotion et le développement de l’entreprenariat des jeunes ainsi que la promotion de la gouvernance du marché de l’emploi  des jeunes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire