12.10.2015

Yaoundé et Dakar veulent établir un « pont » commercial

macky-sall-recoit-adoum-gargoumPar Josiane TCHAKOUNTE, Cameroon Tribune
En marge de sa participation à la Foire internationale, le représentant personnel du chef de l’Etat a été reçu lundi par le président sénégalais Macky Sall.

Lundi, 07 décembre 2015, il est 18h à Dakar (19h à Yaoundé),
lorsque Adoum Gargoum
, ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures chargé de la Coopération avec le Monde islamique est reçu par le président de la République du Sénégal, Macky Sall. Le représentant personnel du chef de l’Etat camerounais est porteur d’un message d’amitié  et de fraternité de Paul Biya à son homologue sénégalais. Aussitôt installé dans la résidence présidentielle, Adoum Gargoum va remettre l’enveloppe au président Macky Sall. « J’ai déjà dit au président que je viendrai le voir en 2016. J’aimerais bien visiter le Cameroun », lance le chef de l’Etat du Sénégal, après avoir découvert le contenu du message.

L’échange qui se déroule en présence de l’ambassadeur du Cameroun au Sénégal, Jean Koe Ntonga et du conseiller diplomatique du président Macky Sall, Oumar Demba Ba, sera l’occasion pour le représentant du chef de l’Etat camerounais, de transmettre les remerciements de Paul Biya pour l’invitation du Cameroun en tant que pays invité d’honneur de la 24e Foire internationale de Dakar (Fidak). Face à la faiblesse du volume des échanges commerciaux intra-africains, soit 12% contre plus de 70 % avec l’Europe, les pays africains doivent multiplier les plateformes pour amplifier leurs transactions commerciales. D’ailleurs, comme le fera remarquer Adoum Gargoum, le forum économique et scientifique organisé dans le cadre de la Journée du Cameroun a permis de mener des réflexions dans ce sens. 
 « Nous devons développer nos relations. Un pont doit être établi entre l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale » a déclaré Adoum Gargoum. Position partagée par le Sénégal, de l’avis de son président de la République. « Transmettez au président notre gratitude pour avoir accepté notre invitation », a déclaré Macky Sall. Et d’ajouter : « Le Cameroun pour nous est un pays ami, un pays très important du continent. Il a un important potentiel économique, c’est un pays qui mérite notre attention et nous sommes disposés à renforcer nos échanges ». D’ailleurs, la Fidak, comme il l’a souligné, devrait concourir à cela. Pour ce faire, il faudra apporter des solutions aux problèmes de transport et de communication qui restent des obstacles au déplacement des biens et des personnes au sein du continent. Notamment en établissant les lignes directes entre les différents pays.
Les cadeaux reçus par Macky Sall du chef de la délégation camerounaise, l’ont convaincu de la nécessité de renforcer les échanges commerciaux entre son pays et le Cameroun. En effet, outre la statue en bronze d’un guerrier Bamoun, le président sénégalais a eu droit à un paquet contenant des produits labélisés « made in Cameroon » : du café, du thé, du poivre de Penja, du miel blanc d’Oku, de l’ananas séché, de la tisane, etc. En attendant de les déguster, Macky Sall a d’abord apprécié la qualité de leur conditionnement, notamment l’emballage. « Vous avez bien réussi l’emballage. Il y en a qui peuvent être vendus ici au Sénégal » a-t-il confié.
Les questions sécuritaires ont également été abordées durant l’audience, notamment la guerre que le Cameroun mène contre la secte Boko Haram. Après la présidence de la République du Sénégal lundi, Adoum Gargoum a été reçu par le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne et le ministre des Finances ce mardi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire