12.05.2015

L’ambassadeur des Etats-Unis en visite de prospection au Complexe industrialo-portuaire de Kribi

stephen-hoza-visite-port-kribi-prospectionPar Félicité BAHANE, Cameroon Tribune
Michael Stephen Hoza était sur le site mardi dernier, question d’ouvrir la voie à des entreprises américaines.

« We want to help » ! Voici résumés les propos de l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, après une séance de briefing, mardi 1er décembre dernier, au siège de l’Unité opérationnelle du Complexe industrialo
-portuaire de Kribi.
Michael Stephen Hoza a clairement laissé entendre qu’il est en mission de prospection, en faveur des sociétés et entreprises de son pays, afin que celles-ci puissent investir dans le géant projet en cours dans la ville balnéaire de Kribi, région du Sud. Une visite de travail, qui aura finalement été brève mais dense en termes d’informations et d’opportunités d’affaires. Car, avant la descente sur le terrain, le diplomate américain a eu droit à une projection-vidéo, montrant tout ce qu’il y a à réaliser dans le cadre du complexe industrialo-portuaire de Kribi.

Le port, dont la phase I est achevée et la deuxième en gestation. Le complexe industriel, une nouvelle ville à Eboundja et différents modes de transport à mettre en place. Impressionné par toutes ces composantes, Michael Stephen Hoza s’est longuement attardé sur les questions de sécurité, de protection des réserves fauniques, le projet d’aéroport de Kribi, mais aussi les logements à construire. « On veut essayer de participer à ce grand projet, y apporter l’expertise américaine qui est vaste et diversifiée », indique l’ambassadeur.
Place à la visite de terrain. De Kribi à Mboro où est construit le port en eau profonde, la délégation américaine a aisément fait le déplacement sur 35 km de route entièrement bitumée. Le port s’ouvre majestueusement à ses hôtes, sous haute sécurité, où se mêlent des éléments du Bataillon d’intervention rapide (BIR), ceux de la marine et de la gendarmerie nationale. Sur le quai, des équipements de manutention sont installés çà et là. De petits navires mouillent au loin. L’on a fait le tour du terminal à conteneurs dont le consortium Bolloré/CMA CGM/CHEC a récemment remporté l’appel d’offres pour la gestion. Et plus loin, le terminal polyvalent dont l’exploitation revient au groupement Necotrans/KPMO. Ces deux opérateurs auront à charge des services de manutention (remorquage et d’amarrage). Néanmoins, à l’intention du diplomate américain, Patrice Melom, coordonnateur de l’Unité opérationnelle du Complexe industrialo-portuaire de Kribi indique que d’autres terminaux sont à venir : « A l’horizon 2040, l’on espère une vingtaine de terminaux avec pratiquement 6.5 Km  de quai ». Une énième opportunité à saisir pour les opérateurs américains.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire