10.23.2015

De nouvelles pistes de financements des Grands projets

Résultat de recherche d'images pour "Yaouba Abdoulaye"
Yaouba Abdoulaye
Le club Partenariat public-privé du Cameroun lancé jeudi à Douala offre des possibilités.
Trouver des solutions innovantes et appropriées au problème de financement des infrastructures. Voilà un des objectifs des Partenariats public-privés (Ppp), dont le club du Cameroun a été lancé jeudi dernier à Douala par le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat). Yaouba Abdoulaye, qui représentait le Premier ministre, chef du gouvernement,
à cette occasion, a rappelé que le rôle des Ppp est d’attirer des financements privés, et que « plusieurs gouvernements utilisent cette formule depuis longtemps ». Le club Ppp-Cameroun, premier du genre dans la sous-région, nourrit quelques ambitions, qui se croisent avec celles du pays, dont le Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (Dsce) prévoit plusieurs grands projets.
Selon l’initiateur du club, Serge Nana, président directeur général de Financia Capital, entre autres objectifs, il sera question de faire partager à ses membres des informations sur les projets pouvant être développés dans un schéma Ppp au Cameroun ; favoriser un lieu d’échanges et de partage autour des propositions pouvant être adoptées pour la mise en œuvre de projets en Ppp ; promouvoir auprès des organismes publics les contrats de partenariat comme un mécanisme performant de la commande publique ; offrir des solutions financières intégrées pour des projets d’envergure ; densifier les échanges et le partage d’expériences entre acteurs publics et acteurs privés au sujet des Ppp.
Présent à ce lancement jeudi dernier, Marc Teyssier d’Orfeuil, délégué général du Club Ppp MedAfrique, basé en France. Il ressortira notamment de ses interventions que les Ppp permettent aux pouvoirs publics, aux collectivités décentralisées ou aux établissements publics de confier à une ou plusieurs entreprises privées un projet global. Ces entreprises ont pour mission de concevoir, financer et réaliser une prestation ou un ouvrage, et d’en assurer ensuite la maintenance et la gestion. Le cadre temporel est défini et un paiement, échelonné dans le temps, est effectué par l’entité publique.
Autres personnalités visibles, le Dg de la Cnps, Mekulu Mvondo Akame, qui estime qu’en matière de Ppp au Cameroun les acteurs gagneraient à alléger les procédures, et Alphonse Nafack, directeur général d’Afriland First Bank, pour qui les banques devraient être plus rassurées en situation de Ppp. « Car elles auront en face d’elles des projets mieux ficelés et des partenaires qui savent où ils vont », dira-t-il.
Par Alliance NYOBIA, Cameroon Tribune

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire