9.12.2015

Entrepreneuriat: trois clusters identifiés

entrepreneuriat-trois-clusters-identifiesCes réseaux de PME interviennent dans la transformation agro-alimentaire et du bois. Résultat présenté jeudi à Yaoundé par le Programme d’appui au développement du secteur privé.
Quoi de mieux que de se constituer en cluster pour augmenter le chiffre d'affaires et l'efficacité économique de son entreprise ? En fait, un cluster est un réseau d'entreprises majoritairement constitué de PME et de TPE
qui se retrouvent sur un même créneau de production et dans une même filière. 21 mois après le début de ses activités, le Programme d’appui au développement du secteur privé a identifié trois clusters à fort potentiel. Le « Cameroon wood cluster » dans la région du Centre pour la transformation de bois. Le « Farot coop cluster » et le Rinaya  (Riz naturel de Yagoua), respectivement situés dans la région du Sud-Ouest et dans la région de l’Extrême-Nord, s’intéresseront tous deux à la transformation agro-alimentaire. Hier, s’est tenue la première réunion statutaire 2015 du comité de coordination et de suivi du Programme d’appui au développement du secteur privé du Cameroun (Padsp-Cam). Occasion pour les membres de ce programme de dresser le bilan de leurs activités et de faire le point sur les perspectives qui s’offrent à eux. Le Padsp-Cam a totalisé, pour l’exercice 2015, une mobilisation de 200 millions de F représentant la contrepartie du gouvernement du Cameroun ainsi qu’un taux d’exécution budgétaire de 86% au 31 août 2015. Sept filières avaient également été ciblées notamment le bois, l’horticulture d’exportation, la transformation agroalimentaire, la maintenance industrielle et fabrication mécanique, le tourisme et loisirs, les BTP et services connexes et les TIC. Mais, « les difficultés ont amené la programme à se restreindre aux filières bois, manioc et riz », a énoncé Marie Louise Secke Pouka, secrétaire général du ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa), qui présidait les travaux.
Un point crucial a émergé des réflexions. Comment gérer le retrait, d’ici le 31 octobre prochain, du Centre pour le développement de l’entreprise (CDE), agence technique d’exécution qui assiste le programme dans ses activités ? La session était donc consacrée à la réflexion sur le devenir du Padsp ainsi que sa pérennisation. En effet, le Padsp a pour objectif de renforcer la compétitivité des entreprises et des PME en particulier, améliorer leur gouvernance et leur gestion, appuyer la croissance et le développement des filières, de même que faciliter leur accès aux financements. L’heure est donc à la recherche de stratégies pour la mobilisation de fonds pour la période 2016-2018.
Cameroon Tribune

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire