7.09.2015

Recommandations de la conférence des intervenants des secteurs des pme et de l’artisanat

vue_participants_conference_1La Conférence des Intervenants Petites et Moyennes Entreprises et de l’Artisanat s’est tenue au Palais des Congrès à Yaoundé du 08 au 10 avril 2015, sous la présidence du Minpmeesa le Pr Laurent Serge ETOUNDI NGOA.
Au terme de cette conférence, les recommandations suivantes  ont été formulées:
S’agissant des recommandations d’ordre général,
les participants ont formulé :
  • l’exécution de toutes les actions prévues dans le DSCE ;
  • la mise en place d’un réseau de production de statistiques sectorielles et administratives dans le domaine des PMEA, permettant d’alimenter le suivi du DSCE et des stratégies sectorielles ;
  • la systématisation de l’évaluation de la contribution des programmes développés au sein du MINPMEESA à l’atteinte des objectifs de croissance et d’emploi du DSCE ;
  • le renforcement du dispositif de mobilisation des ressources des PMEA en faveur de la réalisation des grands projets ;
  • le renforcement de la mobilisation des ressources en vue du financement des études de projets d’envergure, avec la mise en place d’un basket-fund destiné spécialement à cette fin ;
  • la mise à profit des opportunités offertes par le partenariat public privé, pour la réalisation de grands projets présentant un potentiel de rentabilité financière et renforcer les capacités des administrations compétentes dans l’examen des modèles financiers et l’élaboration des contrats PPP ;
  • l’accélération de la procédure de révision du code des marchés en intégrant des mesures sur la prise en compte du contenu local ;
  • l’intensification des actions en faveur du climat des affaires et organiser des rencontres sectorielles au titre du Cameroun Business Forum ;
  • la mise à jour des Matrices sectorielles du DSCE en vue d’une meilleure prise en compte des priorités dans le budget ;
  • la poursuite de  la mise en place du nouveau régime financier notamment dans ses volets budgétisation (organisation du CIEP au niveau des secteurs et non par Ministère uniquement) et contrôle.
S’agissant de la mise en place d’un cadre de collaboration entre les structures partenaires chargées de la promotion des PMEA, les différents intervenants ont recommandé:
  • la Signature des conventions de partenariats déclinant les différents axes de collaborations;
  • les échanges d’informations ;
  • la participation aux activités organisées par l’une ou l’autre partie;
  • l’élaboration de programmes conjoints;
  • l’orientation des PMEA selon les besoins vers la structure cible;
  • Etc.
En ce qui concerne le processus de maturation des projets d’investissements, la seule recommandation phare issue des échanges se résume au renforcement des capacités du personnel du MNPMEESA en  montage des projets ou des programmes bancables.
S’agissant de l’exposé portant spécifiquement sur les concepts clés du budget programme, la recommandation forte a été, l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités sur le budget programme à l’attention des responsables du ministère en général et surtout ceux  des services déconcentrés.

Dans le même ordre d’idées, il a été recommandé au Ministère :
  • la production des notes d’informations statistiques qui permettront un meilleur suivi des effets des politiques publiques qui sont mises en place par le biais des différents programmes qui sont développés au sein du MINPMEESA ;
  • l’élaboration de l’annuaire statistique régional avant l’élaboration de l’annuaire statistique au niveau national.
Les recommandations en direction des Délégués Régionaux et Départementaux  se rapportent à :
  • la nécessité d’exprimer leurs besoins au Chef de département ministériel à l’année n-1 en vue de la budgétisation qui s’adosse sur la contrainte budgétaire.
  • la production des notes d’informations statistiques qui permettront un meilleur suivi des effets des politiques publiques qui sont mises en place et, l’élaboration de l’annuaire statistique régional avant l’élaboration de l’annuaire statistique au niveau national.
  • la nécessité d’assister aux ateliers de renforcement de capacités sur le budget programme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire