7.10.2015

Promesses de financement pour la Modernisation des douanes

Par Marilyne NGAMBO, Cameroon Tribune
presentation-douanes-africaines-modernisation-strategieDes bailleurs de fonds se sont engagés à financer des projets de développement de ces administrations, à l’issue de la conférence des donateurs clôturée jeudi à Yaoundé.
« Certaines administrations douanières viennent de bénéficier de nombreux appuis financiers.
D’autres suivront ».
Pour le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, le financement des programmes nationaux et régionaux restent le principal atout de la première conférence des donateurs de la région de l’Organisation mondiale des douanes de l’Afrique occidentale et centrale (OMD-AOC) achevée jeudi à Yaoundé. 23 pays de la région ont pris part à ces travaux de mobilisation de ressources en faveur de la modernisation des douanes de l’Afrique centrale et de l’Ouest. Aux dires du secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), Kunio Mikuriya, les priorités vont dans le sens du renforcement des capacités des membres de ces administrations. Ce sont des programmes qui, selon le directeur général des douanes camerounaises, Minette Libom Li Likeng, vont certainement impacter chaque pays représenté. « L’engagement des 23 pays de la région est réel. Nous avons discuté avec les bailleurs de fonds qui ont compris qu’il est important de se soucier de l’adéquation entre les moyens investis et les besoins exprimés par les structures », explique-t-elle.
En effet, l’objectif des travaux de Yaoundé était de créer un cadre de dialogue entre les administrations douanières et les bailleurs de fonds et autres partenaires stratégiques. « Des projets ont été évalués. Les donateurs ont apprécié et se sont engagés. Ce qui est certain, c’est que la réforme douanière coûte cher. D’autres projets vont se concrétiser dans les prochains jours», a ajouté le Dg.
C’est pour faciliter le commerce, renforcer le contrôle sur les biens et les personnes, assurer la sécurité et la protection de la société et de l’environnement que les douanes d’Afrique centrale et de l’Ouest ont enclenché un processus de modernisation de leurs administrations. Cette réforme se traduit par la simplification des procédures, l’amélioration du système de contrôle, la modernisation des systèmes informatiques et la protection de l'espace économique. Les travaux se sont déroulés sur le thème : « Contraintes et opportunités du financement des politiques de modernisation douanières dans le contexte de la facilitation et la sécurisation des échanges ». Ainsi, les discussions sont allées dans le sens de la mobilisation et de l’optimisation des ressources destinées au financement des programmes de réforme et de modernisation des douanes. Pour le Dg des douanes, les objectifs du départ ont été atteints.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire