7.13.2015

Priorité à l’audit des performances dans les Finances publiques

Par Félicité BAHANE, Cameroon Tribune
Résultat de recherche d'images pour "Priorité à l’audit des performances dans les Finances publiques"C’est la recommandation faite à la fin, vendredi à Yaoundé, de la formation du personnel du Minfi à l’usage du nouvel outil de contrôle.
C’est désormais connu de tous : le Cameroun est en pleine réforme des finances publiques. L’on part d’un modèle centré sur
la budgétisation sur les moyens, pour la budgétisation par programme, avec la recherche de la performance. Face à la nouvelle donne, le personnel de la Division du contrôle budgétaire, de l’audit et de la qualité de la dépense (DCOB) du ministère des Finances était contraint de se mettre à la page. D’où le séminaire de formation en « Audit de performance » organisé à leur intention du 15 juin ou 10 juillet derniers à Yaoundé. Une formation qui s’est donc achevée vendredi dernier, sous la présidence de Serge Dieudonné Ntsek, chef de la DCOB. Il explique que « nous, en tant que structure de contrôle, devons-nous arrimer à ce changement. C’est-à-dire partir du simple contrôle de régularité pour migrer vers le contrôle de performance ».
Les participants au séminaire assurent avoir acquis des éléments nécessaires pour être aptes à utiliser les méthodes, les processus et les techniques de conduite des missions de contrôle budgétaire et des missions d’audit de performance. Mais aussi les éléments de différenciation : « Le contrôle consiste à détecter les fraudes alors que l’audit est un instrument d’aide à la décision, du fait qu’il accompagne le manager dans l’atteinte de ses objectifs », explique Nsangou Idrissou, représentant des lauréats. Tous s’en sortent d’ailleurs avec des attestations de fin de formation bénéficiant de la certification selon le référentiel ISO 9001.
Sur la nécessité de cette formation, le représentant du Minfi renchérit, soulignant qu’« aujourd’hui, les résultats sont les finalités de l’action administrative. D’où le passage du simple contrôle de régularité à l’audit de performance. Un audit qui doit permettre à l’ordonnateur, au manager et au décideur de savoir quels sont les blocages à son action et quelles sont les mesures correctives à apporter pour que cette action soit performante, porte des fruits et impacte sur les cibles finales ». Place donc à l’action, afin de parvenir à une dépense qui allie régularité et performance.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire