7.09.2015

Les premiers projets du Plan d’urgence triennal sur le terrain

Par MESSI BALA, Cameroon Tribune
premiers-projets-plan-urgence-triennalMercredi au quartier Etoudi,  le Premier ministre, Philemon Yang est allé encourager les constructeurs de l’entrepôt frigorifique de Yaoundé.
C’est la première descente sur le terrain du Premier ministre, chef du gouvernement depuis l’annonce du plan d’urgence triennal. D’où la charge émotionnelle, côté populations et toute la solennité
, côté politique, lors de la visite d’encouragement de mercredi, rendue par Philemon Yang, à l’équipe de construction d’un entrepôt frigorifique au quartier Etoudi, non loin de l’abattoir du coin. Le PM est arrivé sur le site à 10h et est reparti un quart d’heure après. Suffisant pour prendre connaissance de l’objet des travaux, la construction et l’équipement d’un entrepôt frigorifique de 6000 m3 d’une capacité de stockage de 10 000 carcasses de 200 kg. Le PM a eu droit à une présentation à travers des maquettes. Il a encouragé le ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) à poursuivre ce grand projet.
Au cours de la même visite, le Minepia, Dr Taïga a remis cinq camions frigorifiques aux Communautés urbaines de Ngaoundéré (Adamaoua), Bertoua (Est), d’Edéa (Littoral), de Bafoussam (Ouest), et à la commune urbaine de Buea (Sud-Ouest). D’où la présence sur le site de Patrick Esunge Ekema, maire de Buea et Emmanuel Nzeté, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Bafoussam. Le 3 septembre dernier, sept camions du même type avaient été remis à l’abattoir de la SODEPA à Yaoundé, aux communautés urbaines de Garoua (Nord), Bamenda (Nord-Ouest), Maroua (Extrême-Nord) et d’Ebolowa (Sud). Coût total de cette opération de mise à disposition des principales villes du Cameroun des véhicules utilitaires pour le transport des carcasses et viandes issus des abattoirs, 450 millions de F.
Le site d’Etoudi visité hier par le PM est en fait l’une des facettes d’un chantier global de 10 milliards de F avec diverses composantes. Avec entre autres, la construction et l’équipement d’un abattoir de 250 têtes par jour et d’un entrepôt frigorifique de 1400 m3, 2500 carcasses de 200 Kg à Ngaoundéré (Adamaoua). Egalement la construction et l’équipement d’un entrepôt frigorifique de 1400 m3 de capacité de stockage de 2500 têtes de 200 Kg à Ebolowa (Sud). Et enfin, la construction et l’équipement d’un entrepôt frigorifique de 3000 m3 de capacité de stockage de 5000 carcasses de 200 Kg à Kribi.
Le démarrage des travaux de viabilisation à Etoudi constitue ainsi la matérialisation effective d’un des premiers projets du Plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance.  D’un montant global de 925 milliards de F, il concerne sept secteurs. Il s’agit notamment du domaine urbain avec la réhabilitation des routes secondaires et l’éclairage public des villes de Yaoundé et Douala ; la construction de 800 logements sociaux dans les chefs-lieux de régions à l’exception de Yaoundé et Douala. Le second secteur est celui de la santé avec la construction et l’équipement des hôpitaux de référence dans les huit chefs-lieux de régions non encore pourvus ; la réhabilitation et la remise à niveau des plateaux techniques des hôpitaux généraux de Yaoundé et de Douala, ainsi que du CHU de Yaoundé. Le volet agriculture et élevage comporte la création des agropoles et 120 000 ha de périmètre hydro-agricole, la construction des grands marchés de ravitaillement en denrées … Le plan d’urgence routier comporte la construction dans chaque région de deux axes routiers majeurs de désenclavement des bassins de production. Le volet énergie, quant à lui, englobe la construction des lignes de transport d’électricité, notamment Edéa-Yaoundé et Edéa-Douala et le barrage de Bini à Warak. Quant au secteur eau, le gouvernement doit construire des adductions d’eau dans 30 villes secondaires et le forage de 100 puits par région…
Le dernier aspect est celui de la sécurité avec en vue, la construction des postes de gendarmerie et de police à Yaoundé et à Douala, et celle des postes de sécurité aux frontières. Le 19 décembre 2014, sept accords de financement avec les banques partenaires ont été signés à l’immeuble étoile à Yaoundé entre les représentants du gouvernement camerounais et les banques partenaires, sous le regard du Premier ministre, Philemon Yang. Les premiers projets commencent à prendre corps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire