7.14.2015

Les filons emploi de Douala

Par Rita DIBA, Cameroon Tribune
Résultat de recherche d'images pour "filons emploi de Douala"Les chercheurs d’emploi voient diverses filières leur tendre les bras.
« Si les gens ne font pas attention, on va leur demander quel est le secteur qui recrute le plus, ils vont répondre le secteur bancaire. Il y aura des étudiants qui vont se ruer vers ces filières-là en pensant trouver des débouchés dans la banque, pourtant c’est du personnel d’appoint qu’on a besoin,
ce ne sont pas des postes techniques qu’il y a à pourvoir.» Serge Kwette, responsable Marketing et Communication à Emploi Service, par cet exemple, tient à nuancer les tendances. En effet, la demande en métiers transversaux doit être distincte de celle des professions spécifiques à tel ou tel autre secteur. Il prend un autre cas de figure, celui d’une entreprise industrielle récemment implantée à Douala, qui cherche à pourvoir 600 postes… de chauffeurs. Pour mieux mailler le Cameroun en matière de distribution. Les techniciens en usine devront repasser !
Cela prouve tout de même que la logistique – tout comme l’ingénierie, la maintenance, les Btp – fait bien partie des domaines offreurs de jobs. Pour Serge Kwette, ça confirme que le pays est en plein développement, avec les grands chantiers. Et les chiffres sur les sites Camerjob, Everjobs, montrent que la demande est forte dans les domaines comptabilité/finance, vente/marketing. Des statistiques que ne démentent pas celles du Fonds national de l’Emploi, observables dans la carte des métiers du 1er juillet 2014 au 1er juillet 2015 pour le Littoral. En effet, les agents commerciaux (profession transversale) sont sollicités par milliers, sur environ 18 000 postes offerts dans cette période. Agents dont beaucoup sont absorbés par l’agro-industrie.
Autre secteur plein d’opportunités, l’hôtellerie, mais on y déplore toutefois les conditions salariales. Et avec 35% des entreprises basées à Douala, selon l’annuaire statistique de l’emploi et de la formation professionnelle 2014 élaboré par l’Onefop (Observatoire national de l’emploi et de la formation professionnelle), la sécurité des biens et des personnes occupe une place de choix. On compte ainsi près de 2500 postes offerts pour des agents de sécurité. Le secteur de la santé n’est pas en reste : infirmiers et aides-soignants sont très recherchés.
Et l’accès à ces offres d’emploi est de plus en plus facilité avec les avancées technologiques et l’avènement des plateformes de recrutement en ligne, qui mettent en contact l’offre et la demande. Des plateformes qui travaillent de plus en plus avec des structures de placement et des cabinets de recrutement. Parmi ces derniers, plusieurs comme Cible-RH ont compris la nécessité d’être sur Internet et exploitent parfaitement l’espace offert par les réseaux sociaux par exemple. Il y a aussi des forums de discussion et de partage, mis en place par des amis, d’anciens étudiants qui font circuler les offres. Et les applications par smartphone sont des canaux à prendre en compte. Sur WhatsApp par exemple, un ami peut vous envoyer les offres d’emploi du HCR, valables jusqu’au 15 juillet prochain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire