7.07.2015

Les Douanes africaines à la recherche de financements

Par Marilyne NGAMBO, Cameroon Tribune
conference-douaneAvant de solliciter l’appui des bailleurs de fonds, les responsables d’Afrique centrale et  de l’Ouest peaufinent leur stratégie depuis lundi à Yaoundé.
Les douanes d’Afrique centrale et de l’Ouest aspirent à réaliser, outre leur mission de collecte des recettes budgétaires, des objectifs de développement.
Il s’agit, selon Bernard Zbinden, représentant
du secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), de projets pour améliorer la santé des citoyens, la prospérité de l’économie, l’éradication de la pauvreté, la réduction des inégalités. Ces ambitions se greffent à leur projet de modernisation et nécessitent des financements. D’après Souleymane Sangaré, directeur du Bureau régional de renforcement des capacités (BRRC) au sein de la région de l’Organisation des douanes de l’Afrique  centrale et de l’Ouest (OMD-AOC), ce qui manque le plus ce ne sont pas les initiatives mais les moyens nécessaires pour faire face à ces ambitions. Or, pour l’heure, les investisseurs ne se bousculent pas aux portes des douanes de la région. Raison pour laquelle s’ouvre demain à Yaoundé, la toute première conférence des donateurs de l’OMD-AOC. Ce sera le lieu, pour les 23 pays-membres de cette organisation, de susciter l’intérêt des bailleurs de fonds et créer un réseau de donateurs en faveur de la réforme et de la modernisation douanières dans cette partie du continent.
En prélude à cet événement, une réunion préparatoire est en cours depuis hier à Yaoundé dans le but de cibler les partenaires techniques et bailleurs de fonds, de développer des argumentaires ainsi que d’élaborer des stratégies pour concrétiser les projets. Il s’agit, pour le directeur général des douanes camerounaises, Minette Libom Li Likeng, vice-présidente de l’OMD-AOC, « d’une étape importante dans le processus de réforme et de modernisation de nos administrations qui passe par un renforcement continu de nos capacités ». Ladite modernisation prend en compte les nouvelles exigences de facilitation du commerce, de contrôle sur les biens et les personnes, de sécurité et de protection de la société et de l’environnement. Ainsi, les réflexions iront dans le sens de la mobilisation et de l’optimisation des ressources destinées au financement des programmes de réforme et de modernisation. D’où le thème de la conférence : « Contraintes et opportunités du financement des politiques de modernisation douanières dans le contexte de la facilitation et la sécurisation des échanges ». Il sera également question, selon la vice-présidente de l’OMD-AOC, de poursuivre les efforts de communication et de sensibilisation sur le rôle que doivent jouer les douanes dans le développement et la consolidation des économies.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire