7.13.2015

Le bilan du Sénat pour la Session parlementaire de juin

senat-seancePar MESSI BALA, Cameroon Tribune
Entre examen des projets de loi, ateliers et questions orales, les sénateurs n’ont pas chômé.
Jeudi 9 juillet dernier, en prononçant son discours de clôture de la deuxième session de l’année au Sénat, le président de l’institution, Marcel Niat Njifenji, a estimé que c’était « une session intense
qui n’a pas été de tout repos ». Et comment en aurait-il été autrement ?
Au plan législatif, le Sénat a reçu, examiné et adopté six projets de loi. On a vu défiler devant les différentes commissions de la chambre, les ministres Madeleine Tchuinte (Recherche scientifique et Innovation), Alamine Ousmane Mey (Finances), Laurent Serge Etoundi Ngoa (Petites et moyennes entreprises, Economie sociale et Artisanat) et René Emmanuel Sadi (Administration territoriale et Décentralisation). Ils ont respectivement défendu des projets de loi sur la sécurité et la sûreté des matières nucléaires; l’amendement au Code général des impôts et la création d’un Fonds de garantie automobile; la promotion des PME et la régulation dans le secteur des jeux d’argent et de hasard.
Pour les passionnés de chiffres, les reporters de CT ont comptabilisé neuf réunions de la Conférence des présidents. Votre journal a rendu compte du déroulement de 14 séances plénières et fait large écho des débats en commission. Le Sénat est monté encore en puissance avec l’organisation de trois séances de questions orales où plusieurs membres du gouvernement dont le Premier ministre,  chef du gouvernement ont sacrifié à l’exercice. La diversité et la qualité des questions ont montré l’intérêt des sénateurs pour la résolution des problèmes ainsi que leur maîtrise des sujets. Le fait ayant rendu l’exercice davantage aguichant pour la presse, n’est autre que la possibilité donnée au sénateur ayant formulé la question orale de relancer le ministre s’il n’était pas satisfait de la réponse. Des ministres sont ainsi revenus sur le pupitre... Les ateliers entre sénateurs et la Chambre des comptes de la Cour suprême, le Fonds d’équipement et d’intervention intercommunale ou le ministère de la Promotion de la femme et de la Famille ont également donné lieu à d’intenses échanges enrichissants.
Le président du Sénat a aussi eu une activité dynamique. Marcel Niat Njifenji a reçu les ambassadeurs en fin de séjour de la République fédérale d’Allemagne et du Sénégal. Les chefs de missions désignés de la Tunisie et du Japon sont également venus prendre contact avec le président de la chambre. Last but not the least, le nouveau président élu du Parlement panafricain, Roger Nkodo Dang, a tenu à venir remercier Marcel Niat Njifenji pour l’accompagnement de l’institution qu’il dirige à son succès du 27 mai  2015 en Afrique du Sud.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire