7.14.2015

La Chine va construire les infrastructures du Projet de Mbalam

Par Josy MAUGER, Cameroon Tribune
Résultat de recherche d'images pour "la Chine va construire les infrastructures du Projet de Mbalam"Une commission spéciale vient d’être mise en place par le Premier ministre pour la sélection de l’entreprise devant réaliser le chemin de fer et le terminal minéralier.  
Un texte signé du Premier ministre, chef du gouvernement datant du 10 juillet 2015 annonce la création, l’organisation ainsi que le fonctionnement de la Commission spéciale
ad hoc de  sélection d’une entreprise chinoise pour la construction du chemin de fer et du terminal minéralier du projet Mbalam et de la mise en œuvre du plan de développement de la boucle minière du Dja. Cette commission qui est créée auprès du Conseil stratégique de négociation et de suivi des projets miniers structurants est chargée de conduire le processus de sélection de l’entreprise la plus qualifiée techniquement et financièrement pour réaliser les travaux projetés, au regard du calendrier fixé par le gouvernement.
La Commission devra, entre autres, réceptionner, dépouiller et analyser les offres des entreprises chinoises ayant manifesté un intérêt. Elle aura également à charge d’élaborer la documentation contractuelle devant lier l’Etat et ses cocontractants et les institutions financières chinoises dans le cadre de la réalisation des infrastructures portuaire et ferroviaire du projet Mbalam ainsi que la mise en œuvre du volet routier du plan de développement de la boucle minière du Dja. La mise en place de cette commission spéciale intervient quelques jours après la publication le 30 juin dernier d’un communiqué de Sundance Ressources Limited. Ce communiqué annonçait que le gouvernement camerounais avait consenti à mobiliser la totalité de la somme nécessaire au financement des travaux de construction du chemin de fer et des infrastructures au Cameroun à travers un prêt qu’il pourrait contracter auprès de la Chine et d’autres pays. D’après le texte du Premier ministre, la Commission dispose d’un délai de 15 jours à compter de la constatation de sa composition pour rendre son rapport d’étape sur la sélection des entreprises chinoises assorti d’un projet de MoU au président du Conseil stratégique de négociation et de suivi des projets miniers structurants. A compter de la date de dépôt, un délai supplémentaire de 30 jours est accordé à la Commission pour rendre son rapport final assorti de l’ensemble de la documentation contractuelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire