6.22.2015

Santé, éducation, entreprises: de nouveaux appuis

philemon-yan-et-li-keqiangPar Jocelyne NDOUYOU, Cameroon Tribune
Deux accords-cadres et un accord de coopération paraphés jeudi dernier à Beijing entre les parties camerounaise et chinoise pour un montant global de près de 121 milliards de F.
La visite du Premier ministre camerounais en Chine aura été très fructueuse. Au cours de la réunion de travail que la délégation
qu’il conduisait a eue avec les hôtes chinois jeudi 18 juin, trois accords ont été signés, dont deux cadres et un de coopération. Les accords-cadres ont été signés entre les deux gouvernements, alors que l’accord de coopération a été paraphé par deux établissements bancaires.
Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), a signé avec son homologue chinois, un accord portant sur un don sans contre-partie d’une valeur de 100 millions de Yuans, soit un milliard de F. Le Minepat explique que cet argent est destiné aux études de faisabilité pour la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale camerounaise, et aux travaux de réhabilitation des hôpitaux de Guider dans la région du Nord, et de Mbalmayo dans le Centre. Quant au deuxième accord, il porte sur le financement de la mise en place d’un réseau informatique pour l’enseignement supérieur. Montant de la transaction, 935 millions de Yuans, soit 93,5 milliards de F.
Pour ce qui est du troisième accord il a été signé entre Alphonse Nafack, administrateur directeur général d’Afriland First Bank Cameroun (AFB), et Hu Huaibang, président du conseil d’administration de la China Development Bank (CBD), pour un montant de 40 millions d’Euros (26,2 milliards de F). Cette signature de convention rentre en droite ligne de la politique adoptée par la 4e conférence ministérielle du Forum de la Coopération Chine-Afrique en novembre 2009. Le gouvernement chinois avait alors annoncé des mesures à l’égard des pays africains, en particulier l’accompagnement du continent dans « l’amélioration de ses capacités de financement, et le soutien des institutions financières chinoises en favorisant la mise en place de  prêts spéciaux, destinés au développement des petites et moyennes entreprises d’Afrique ».  Le gouvernement chinois étant convaincu de ce que les Pme contribuent à l’amélioration du niveau de vie des populations, dynamisent l’économie et créent les emplois. La CDB et AFB mettront donc  en commun leurs expériences respectives pratiques en matière de financement, et organiseront des échanges de personnel et de formation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire