6.27.2015

Le PM prescrit le renforcement des capacités des PME

Résultat de recherche d'images pour "Le Premier ministre,Monsieur Philemon Yang, conseil cabinet"Le communiqué rendu public à l’issue du Conseil de cabinet tenu hier à Yaoundé.
Le Premier ministre, chef du gouvernement, Monsieur Philemon Yang, a présidé ce jeudi 25 juin 2015 à partir de 09H à l’immeuble principal abritant ses Services, un Conseil de Cabinet, auquel ont pris part le vice-Premier ministre,
les ministres d’Etat, les ministres, les ministres délégués, ainsi que les secrétaires d’Etat.
Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour, à savoir :
1- le compte rendu du « déroulement de l’année scolaire 2014-2015 et de l’organisation des examens officiels de la session 2015 dans les cycles primaire et secondaire », présenté par le ministre de l’Education de Base et le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Enseignements secondaires, chargé de l’Enseignement Normal ;
2- le compte rendu de « l’exécution des directives du Conseil de cabinet du mois d’août 2013, relatives à la politique de migration des entreprises du secteur informel vers l’économie formelle », présenté par le ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat.
Le rapport fait par le ministre de l’Education de Base et le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Enseignements Secondaires, chargé de l’Enseignement Normal du « déroulement de l’année scolaire 2014-2015 et de l’organisation des examens de la session 2015 dans les cycles primaire et secondaire » a révélé un niveau d’exécution satisfaisant des différentes activités prévues. Il en ressort notamment que l’accroissement de l’offre en éducation s’est opérée conformément aux orientations du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE). Ceci, à travers la création, la transformation, l’ouverture et l’équipement de nombreux établissements secondaires et primaires.
Cette dynamique a été accompagnée par une série de mesures visant à améliorer la qualité des enseignements et des apprentissages dispensés. Ce qui s’est traduit, entre autres, par l’organisation des cours de rattrapage, la mise à disposition du paquet minimum de 2 milliards de F CFA et des crédits de fonctionnement des écoles primaires publiques, la finalisation de la première phase de contractualisation de 3.060 maîtres des parents dans le cadre d’un programme de recrutement sur trois ans de 9.000 enseignants, l’allocation d’une enveloppe de 1.894.990.000 de F CFA au titre de la subvention aux établissements scolaires primaires privés.
Tous ces efforts ont contribué, dans le cycle secondaire, à l’atteinte d’un taux d’assiduité des élèves de 85%, d’un taux global de couverture des programmes évalué à 94%, d’un taux de réussite aux évaluations séquentielles de l’ordre de 65% .
S’agissant de la session 2015 des examens officiels, 1 040 828 candidats sont inscrits dans les 27 examens et concours officiels organisés au Ministère des Enseignements Secondaires, soit un accroissement de 2,85%. Si les résultats des concours d’entrée en 6ème et en 1ère année de l’enseignement technique ont déjà été publiés, les 24 examens et concours officiels sont en phase d’organisation des dernières épreuves ou de correction.
Dans le cycle primaire, le nombre de candidats aux examens et concours est passé de
441.888 en 2014 à 463.282, soit une hausse de 9,5%, avec la répartition ci-après : 288.070 candidats au Certificat d’Etudes Primaires, 94.824 au First School Living Certificate et 86 259 au Common Entrance.

Les deux ministres ont également rendu compte de la mise en œuvre de l’initiative du président de la République matérialisée par le « Programme d’Urgence Scolaire » pour la région de l’Extrême-Nord, qui vise à atténuer les désagréments subis par le système scolaire en raison des menaces à la sécurité dans cette région.
Au terme de ces comptes rendus et des échanges subséquents, le Chef du Gouvernement a demandé au ministre des Enseignements Secondaires et au Ministre de l’Education de Base de veiller au respect des échéances fixées pour les corrections et la publication des résultats, afin que ce processus soit achevé au 31 juillet. Il leur a en outre demandé de mettre à profit cette période d’interruption des cours pour accélérer l’exécution des travaux du « Plan d’Urgence Scolaire » pour la région de l’Extrême-Nord, en vue d’un meilleur accueil des élèves dans les localités concernées à la rentrée scolaire prochaine.
Le Conseil s’est poursuivi avec le compte rendu du Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat. Lequel a fait une évaluation de l’exécution «des directives du Conseil de cabinet du mois d’août 2013, relatives à la politique de migration des entreprises du secteur informel vers l’économie formelle », d’où il ressort que la stratégie de migration prend différentes formes suivant que le réceptacle se trouve dans l’artisanat, la très petite entreprise ou l’entreprenariat collectif.
Au rang des actions menées pour opérationnaliser ces directives figure, notamment la création de 360 bureaux communaux de l’artisanat, en collaboration avec la Chambre de Commerce, de l’Industrie, des Mines et de l’Artisanat. Ce qui a permis l’enregistrement de 32.291 artisans auprès des communes. L’établissement de ce fichier des artisans est complété par la construction de dix villages artisanaux, dont 7 sont déjà achevés et trois en voie de l’être. En outre, deux villages artisanaux spéciaux sont en cours de construction à Mbalmayo et à Foumban.
Le Ministre a souligné que la migration vers la très petite et la petite entreprise connaît un coup d’accélération à la faveur de l’entrée en service de l’Agence de Promotion des PME (APME), de la Bourse de Sous-Traitance et de Partenariat (BSTP), des Centres de Gestion Agréée (CGA), du Bureau de Mise à Niveau des entreprises (BMN). Toutes choses traduites par la création de 3797entreprises au premier trimestre 2015.
L’essor de l’entreprenariat collectif est, quant à lui, tributaire de l’aboutissement de la réforme du cadre juridique des coopératives et de la réglementation de l’économie sociale en cours.
Prenant acte de ce compte rendu, le chef du gouvernement a demandé au ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat de redoubler d’efforts pour que l’esprit d’entreprise et le génie créatif des Camerounais s’expriment dans des cadres de plus en plus formels. A cet effet, il l’a invité à faire de l’Agence de Promotion des PME un levier plus effectif de la migration des entreprises vers le secteur formel.
Le Conseil s’est achevé à 12H30, après l’examen de questions diverses liées à l’activité gouvernementale.-

Yaoundé, le 25 juin 2015
Le secrétaire général des Services du Premier ministre,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire