6.30.2015

Appels d’offres: Les entrepreneurs mieux outillés


Par Josy MAUGER, Cameroon Tribune
Ceux de la filière bois ont reçu vendredi à Yaoundé, des parchemins de fin  formation sur les techniques de réponse aux marchés publics. 25 petites et moyennes d’entreprises (Pme) de la 2eme et 3eme transformation du bois ont reçu des diplômes de fin de formation sur les techniques de réponse aux appels d’offres publics pour
les travaux et la fourniture des ouvrages en bois. La cérémonie de clôture de cet atelier qui a eu lieu quelques jours plus tôt était présidée par le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle (Minefop), Zacharie Perevet en présence de son homologue de la Jeunesse et de l’éducation civique (Minjec), Bidoung Mkpatt. Les participants venus de cinq régions du pays ont été éclairés sur quatre modules. L’architecture du système des marchés publics au Cameroun, la composition des dossiers types d’appels d’offres et l’accès à ces marchés. Il a été également question de donner aux responsables de ces Pme la méthodologie de réponses aux appels d’offres publics. Le quatrième module a porté sur l’élaboration des devis quantitatif et estimatif pour les travaux et fournitures des ouvrages en bois.
Le but de cette  formation co-financée par la France et le Groupement interprofessionnel des artisans (Gipa), selon Traore Lassina, de l’Organisation internationale du travail (OIT), était de rendre prêts ces entrepreneurs, « pour bénéficier de la mise en application de l’instruction du premier ministre, chef du gouvernement, qui oblige désormais une utilisation d’au moins 50% du bois local dans les marchés publics de travaux et de fourniture des ouvrages en bois ». Le porte parole des participants a indiqué que cette formation venait à point nommé pour répondre aux besoins des entrepreneurs. « Les opportunités sont nombreuses mais nous n’étions pas assez outillés pour répondre aux appels d’offres.»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire