6.25.2015

9ème congrès de l’Onecca: L’information financière au centre des débats


 Par Josy MAUGER, Cameroon Tribune
Résultat de recherche d'images pour "9ème congrès de l’Onecca"Les experts comptables ont planché sur la qualité et la transparence hier à Yaoundé. L’Ordre national des experts-comptables du Cameroun (Onecca) a 30 ans. C’est pour célébrer l’âge de la « maturité » de leur institution que les comptables et experts comptables du pays se sont retrouvés mercredi au Palais des Congrès de Yaoundé. Par la même occasion, le 9ème Congrès de l’institution a également été une occasion de faire le bilan,
30 ans après la création de l’institution.
Une institution qui rend hommage au président de la République, parrain de cet important événement et qui aura tout mis en œuvre pour la création de l’Onecca en 1985.
Pour ces assises qui vont durer 3 jours, le thème central est « la qualité de l’information financière au Cameroun et la normalisation de la comptabilité du secteur public ». Un thème qui colle à l’actualité et cadre avec les évolutions les plus marquantes de la finance contemporaine et davantage les finances publiques. Selon  le ministre des Finances (Minfi), Alamine Ousmane Mey, représentant personnel du chef de l’Etat qui a ouvert ces travaux accompagné du ministre d’Etat, ministre de la Justice, Gardes des Sceaux, Laurent Esso.
Il ressort de ces assises qu’avec son engagement ferme dans une réforme en profondeur de son modèle de gestion publique, le Cameroun a plus que besoin que ses comptes publics ainsi que les comptes privés soient réguliers et sincères. Il est aussi question de donner une image fidèle de l’exécution du budget, de l’évolution du patrimoine et de la situation financière. Une des responsabilités qui incombe aux professionnels de la comptabilité. Le Minfi exhortera les professionnels de la comptabilité libérale à continuer à contribuer à l’amélioration de l’environnement des affaires pour le développement économique et social du Cameroun. Pour le président de l’Onecca, René Libong, les comptables n’en demandent pas moins. Seulement, le souhait de l’institution est que l’Etat qui est l’acteur économique le plus important tienne bien ses comptes. A cet effet, une production et traitement de l’information financière tant du secteur public que du secteur privé est primordiale. « Il y a beaucoup à faire à ce sujet, nous attirons l’attention des pouvoirs publics sur les normes internationales », relèvera le président de l’Onecca.
Les autres objectifs visés par l’Ordre pour ce 9ème congrès, c’est de sensibiliser   les acteurs sur la pertinence des décisions, les performances économiques et l’attractivité des investisseurs. Les experts comptables voudraient aussi que soit favorisée la création d’un cadre de concertation permanente entre l’Onecca et les pouvoirs publics pour contribuer à la mise en place des normes comptables internationales dans le secteur public.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire