6.29.2015

15 nouveaux agropoles pour 2015

Par Marilyne NGAMBO, Cameroon Tribune
ferme-poulesSpécialisés dans les productions animale et végétale, ils porteront à 32 le nombre d’unités  opérationnelles d’ici la fin d’année.
Du poisson frais de Bankim, dans la région de l’Adamaoua, se retrouve aujourd’hui sur les étals de Yaoundé. Sur les côtes kribiennes, de la viande de porc, sans lard ni graisse, est venue
en renfort aux populations à un prix promotionnel de 2200 F le kg, dans un contexte où le prix du kg de bar produit localement tutoie les 4000 F. Ce sont quelques fruits du programme Agropole qui est rentré cette année dans sa phase opérationnelle. « Le programme est en train de prendre ses marques. Nous avons pu combler, à hauteur de 9%, le déficit en maïs. Nous avons organisé en fin d’année des ventes promotionnelles de porc à Yaoundé et Douala et nous pourrions élargir cela à la zone de l’Océan », affirme le coordonnateur national du programme Agropole, Adrian Ngo’o Bitomo. Par ailleurs, il n’y a plus, selon lui, « de rupture d’œufs au niveau local et le prix est stable, en dépit du fait que les œufs camerounais sont davantage vendus en Guinée et au Gabon ». A Bonomo, à Douala, de l’huile de soja est produite localement et du poulet conservé sur des chaînes de froid est accessible aux populations. Ces réalisations sont celles des 17 agropoles opérationnels depuis 2013. 15 nouveaux agropoles vont s’ajouter à la liste cette année pour approvisionner le marché et favoriser la transformation et l’exportation des produits locaux.
Pour ce qui est du financement, le programme attend les premiers pas des producteurs. « L’argent est disponible », assure Adrian Ngo’o Bitomo. Seulement, il est conditionné par l’apport, par les producteurs eux-mêmes, de fonds à hauteur de 60%. « Le pourcentage financier qu’Agropole apporte est progressif », explique le coordonnateur. Actuellement, la construction de l’usine de transformation de l’agropole cacao de Mbalmayo est en cours de financement. « Nous les aidons au fur et à mesure selon leurs avancées et  attendons à présent que les responsables du projet fournissent les 60% du budget ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire