5.28.2015

Trois jours pour convaincre les investisseurs à l'Exploitation minière

Résultat de recherche d'images pour "2e édition du CIMEC"Par Félicité BAHANE, Cameroon Tribune
La 2e édition du CIMEC officiellement ouverte mercredi au Palais des congrès de Yaoundé.
Faire du Cameroun une plateforme régionale de négoce et de transit sur l’industrie minière et ses activités connexes. Voilà l’objectif principal de la 2e édition de la Conférence internationale et
exposition sur les mines au Cameroun (CIMEC 2015). L’évènement de trois jours, placé sur le thème central du «Développement durable du secteur minier en Afrique Centrale », a officiellement été lancé mercredi à Yaoundé par le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Fuh Calistus Gentry, par ailleurs, président du comité d’organisation. Entouré de plusieurs membres du gouvernement pour la circonstance, le secrétaire d’Etat explique que « cette cérémonie, deuxième du genre, marque la volonté du gouvernement de positionner le Cameroun comme l’un des leaders en Afrique dans le domaine de l’industrie minière ». Une position de leader justifiée par de nombreux atouts et potentiels.
Près de 800 participants et 200 officiels et opérateurs de l’industrie minière et des activités connexes, en provenance des pays de la sous-région Afrique centrale et d’une trentaine d’autres pays d’Amérique, d’Europe, d’Asie, d’Afrique de l’Ouest et du Sud sont réunis au Palais des congrès de Yaoundé. Le hall d’entrée sert de cadre aux expositions du savoir-faire des professionnels de la mine, qui font également la cour aux potentiels investisseurs. A chacun d’entre eux, Fuh Calistus Gentry a expliqué que « les Camerounais placent beaucoup d’espoirs dans le secteur minier qui est non seulement générateur d’emplois et de revenus pour l’Etat, mais aussi vecteur de croissance économique et de développement ». Citant le chef de l’Etat, il en appelle à la transformation de ces matières premières, la ressource minérale étant non renouvelable

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire