5.27.2015

Cameroun – Corée du Sud: le courant passe

forum-cooperation-energie-cameroun-coreePar Michèle FOGANG, Cameroon Tribune
Installation d’infrastructures énergétiques et transfert de technologies sont des domaines de coopération enregistrés dans un forum tenu mardi à Yaoundé à cet effet.
Ports en eau profonde, barrages hydroélectriques, autant de défis énergétiques auxquels est confronté le Cameroun. Le savoir-faire coréen en la matière a séduit le gouvernement camerounais. C’est dans la perspective d’une collaboration énergétique
entre les deux pays que s’est tenu mardi à Yaoundé, le quatrième forum de coopération énergétique Corée-Cameroun. Au rang des officiels, l’ambassadeur de Corée du Sud, Lim Jae-Hoon et le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Basile Atangana Kouna. Pour la circonstance, l’accent a été mis sur les perspectives d’approvisionnement énergétique du projet du port en eau profonde de Limbe.
En effet, ledit port sera constitué d’installations industrielles et d’autres infrastructures notamment énergétiques et de télécommunications nécessaires à la création d’un pôle de développement économique dans la région hôte. Et d’après Basile Atangana Kouna, les activités qui s’y dérouleront auront besoin d’approvisionnement adéquat en énergie. Ce forum qui rentre dans le cadre d’une série d’évènements réguliers organisés par l’ambassade de Corée a donc permis de présenter les capacités coréennes dans le secteur de l’énergie, entre autres, ainsi que de découvrir les besoins énergétiques du Cameroun. « La présente rencontre s’inscrit dans une démarche anticipative visant à cerner les besoins en énergie du futur port en eau profonde de Limbé afin d’y apporter d’éventuelles solutions », a expliqué le Minee. Les experts du Minee et de la Corée du Sud ont identifié ensemble les domaines pertinents de la coopération.
D’après l’ambassadeur, Lim Jae-Hoon, ces assises interviennent à un moment où la Corée et le Cameroun conjuguent leurs efforts de coopération dans le cadre du Fonds de coopération de développement économique coréen en vue de construire le port en eau profonde de Limbé qui, selon les experts, révolutionnera le transport et stimulera l’activité économique dynamique sur la côte du Cameroun. Le rapport final de l’étude sur le projet du port par exemple révèle qu’à terme, la circulation des produits agricoles au port sera portée à 50 000 t par an à partir de 2017, avant de passer à 60 000 t en 2020.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire