3.11.2015

Le Cameroon Business Forum fixe le cap des réformes à huit mois



Image for the news resultPar Armand ESSOGO, Cameroon Tribune
 Au terme d’une intense journée d’échanges lundi à Douala, le gouvernement, conduit par son chef, Philemon Yang et les membres du secteur privé ont été d’accord sur l’appropriation des réformes pour créer la richesse et les emplois au Cameroun. L’événement a connu l’affluence
de toujours. Une quinzaine de membres du gouvernement, le corps diplomatique bien représenté, mais surtout les organisations patronales aux premières loges, sans oublier les partenaires au développement. Les différentes prises de paroles ont laissé s’échapper une constante : le dialogue gouvernement secteur privé est fructueux. Pour le Premier ministre, Philemon Yang, « le gouvernement accorde de l’importance au dialogue secteur public-secteur privé. Ce dialogue génère des impacts pour la gouvernance des affaires dans notre pays. »
En ouvrant les travaux, le chef du gouvernement se félicitera même de ce que ce dialogue contribue de manière significative à améliorer à travers des réformes qui sont entreprises, l’environnement des affaires au Cameroun. La 6e édition du Cameroon Business Forum a donc été l’occasion pour le gouvernement de montrer que les choses avancent dans la bonne direction. « C’est un fait indéniable, beaucoup a changé positivement dans notre dispositif légal, réglementaire et institutionnel grâce aux discussions que nous menons dans le cadre de cette instance de dialogue qu’est le Cameroun Business Forum. » a martelé le PM.
Philemon Yang n’ignore cependant pas que des efforts restent à faire. Le secteur privé ne dit du reste que cela. Le thème de cette 6e session du CBF : « Soutenir la croissance à travers la mise en œuvre des réformes », a donné l’opportunité aux participants d’examiner l’état de mise en œuvre des recommandations formulées lors des sessions précédentes. Celles-ci touchent divers domaines de l’environnement des affaires, notamment : la création d’entreprises, le paiement des impôts, le règlement des différends, le commerce frontalier, l’accès à la propriété et au permis de construire, la promotion des investissements, l’accès au financement, l’obtention des prêts, l’accès à l’énergie et à l’eau. Les interventions des membres du gouvernement concernés par les réformes ont permis de voir que les lignes bougent.
Sous la modération du Premier ministre, chef du gouvernement, le ministre des Finances Alamine Ousmane Mey a délivré une communication autour du thème : performances du marché financier : bilan et perspectives. Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana a, quant à lui, fait un exposé sur le thème de la dématérialisation des procédures du commerce extérieur : état des lieux et perspectives et le ministre délégué auprès du ministre des Transports, Mefiro Oumarou, a fait sa communication autour du thème : modernisation et compétitivité des infrastructures portuaires : réformes portuaires : l’agenda du gouvernement (emphase sur le port de Douala).
Ces communications ont alterné avec les interventions du secteur privé. Pour le compte d’Ecam Protais Ayangma a développé le thème partenariat public-privé : éléments de réponse pour accroître l’implication du secteur privé local. Il y a eu également un exposé sur la compétitivité du commerce extérieur: les propositions du secteur privé. Il a été présenté par Charles Kooh II (Gicam/Comité de compétitivité). Les participants ont aussi suivi la communication de Daniel Abate du Mecam, construite autour du thème : appropriation des réformes par le secteur privé : approche et stratégie pour atteindre les résultats escomptés. Les échanges qui ont suivi ont permis aux différents acteurs d’avoir une vue d’ensemble du niveau d’application des recommandations cumulées des cinq premières sessions mais aussi d’examiner les nouvelles orientations susceptibles d’assurer une meilleure appropriation des réformes par les acteurs publics et privés, tout en se donnant les moyens d’un suivi qui garantisse leur application effective sur le terrain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire