3.31.2015

Des normes pour valoriser le label touristique du Cameroun

Par Marilyne NGAMBO, Cameroon Tribune
Résultat de recherche d'images pour "label touristique au Cameroun"Une convention signée vendredi à Yaoundé entre le Mintoul et l’Anor pour rendre la destination plus attractive.
L’échéance est proche. Les Coupes d’Afrique des Nations de 2016 et 2019 vont drainer au Cameroun un flux de touristes venus d’horizons divers. Pour relever le défi de l’accueil, le ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs (Mintoul), Bello Bouba Maïgari, et le directeur général de l’Agence des normes
et de la qualité (Anor), Charles Booto à Ngon, ont signé vendredi à Yaoundé une convention de partenariat pour la contribution des normes à l’amélioration des produits touristiques et des loisirs au Cameroun. Le ministre d’Etat a affirmé que ces normes vont permettre de revaloriser le label Cameroun, ainsi que d’assurer un service de qualité pour aider l’industrie touristique camerounaise à se démarquer dans un contexte de concurrence. Elles devront aussi permettre aux entreprises du secteur, de s’arrimer aux standards de performance et de qualité édictées au niveau national et international.
L’Anor a identifié des secteurs à normaliser en s’inspirant des exigences exprimées par les touristes et opérateurs économiques. Il s’agit principalement de la prise en compte dans les opérations de construction, de rénovation ou de classification des hôtels ou restaurants, du respect des normes liées au développement durable. Aussi, l’Anor compte-t-elle développer dans les prochains mois, des normes spécifiques relatives à la gestion durable dans les secteurs de l’eau, de l’énergie, de la sûreté, de la sécurité alimentaire et même dans le choix des fournisseurs en matière d’approvisionnement.
Ainsi, en plus de contribuer à développer l’offre touristique, cette normalisation va, selon le Dg de l’Anor, améliorer l’accueil aux portes d’entrée du pays et dans les sites touristiques. Pour le Dg de l’Anor, le Cameroun qui dispose d’un énorme potentiel touristique, a inscrit le tourisme parmi ses principales filières de croissance. La mise en œuvre de la convention posera donc les fondations de la transformation de ce potentiel en véritable filière de croissance. Les tourismes culturel, commercial, culinaire, sportif, spirituel… devront ainsi répondre à certaines exigences afin de rendre la destination Cameroun plus attrayante et rendre le potentiel touristique en produits compétitifs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire