2.24.2015

Un document pour améliorer la gestion des terres

Résultat de recherche d'images pour "Un document pour améliorer la gestion des terres au cameroun"Par Josy MAUGER, Cameroon Tribune
Quelques propositions relatives à l’élaboration de la nouvelle réforme ont été présentées lundi à Yaoundé.
La gestion des terres pose un sérieux problème pour les populations locales. Celles-ci  estiment qu’elles ont toujours été marginalisées dans l’attribution des terres. Elles ne sont pas généralement impliquées dans la gouvernance foncière.
Pourtant selon les statistiques, elles exploitent près de 80% pour leurs différentes activités. Notamment pour pratiquer l’élevage et l’agriculture. Leurs maisons y sont même bâties, malheureusement sont dépourvues de titres fonciers. Compte tenu de cette exclusion, le comité de pilotage de la stratégie nationale d’engagement  sur la gouvernance foncière au Cameroun (Snef) ainsi que la société civile ont élaboré une Stratégie pour améliorer la réforme foncière au Cameroun. Il s’agit en fait d’un document riche de 8 propositions qui, selon eux, devrait être pris en compte dans l’avant-projet de loi portant régime foncier et domanial du Cameroun ».
Ce dossier a été présenté lundi dernier lors d’une rencontre avec les différentes parties prenantes. En l’occurrence les ministères sectoriels impliqués dans le domaine foncier, les chefs traditionnels et autres invités. Selon Musa Usman Ndamba, président de la Snef, la loi foncière actuelle date de 1974, dont obsolète et absolue. Il était important de soutenir la réforme foncière annoncée par le Chef de l’Etat à l’ouverture du comice agro-pastoral à Ebolowa le 17 janvier 2011. « Parce qu’elle va prendre en compte les populations marginalisée », indique-t-il. Pour ce qui est du document de position sur la réforme foncière au Cameroun, la société civile propose une réforme foncière inclusive, juste, équitable, pluraliste et cohérente. Elle devrait comprendre un document de politique foncière domaniale et cadastrale et un projet de loi portant régime foncier et domanial du Cameroun. Il est aussi important de reconnaitre, protéger et garantir un ensemble de droits fondamentaux des populations locales et autochtones dans la gestion des terres. La nouvelle réforme devrait également inclure la participation des populations et des organisations de la société civile dans la gouvernance foncière et la régulation de la gestion foncière, etc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire