2.25.2015

Timbre d’aéroport, changement le 1er mars

Par Alliance NYOBIA, Cameroon Tribune
aeroport-usagers-passagersLa réforme en la matière expliquée lundi à Douala, en présence de représentants de compagnies aériennes.
Le droit de timbre d’aéroport, fixé à 1000 F pour les vols nationaux et 10 000 F pour les vols internationaux, ne sera plus payé par le passager, peu avant son embarquement, mais au moment de l’achat – ou de l’émission – du billet.
Même si ce dernier est gratuit. Voilà un des changements induits
par la réforme intervenue en cette matière, à la faveur de la loi de Finances 2015. Cette réforme, qui entre en vigueur dès le 1er mars prochain, était au cœur d’un atelier organisé hier, 23 février, à l’hôtel Sawa de Douala par la direction générale des Impôts.
D’après Isaac Ngolle, représentant du Dg des Impôts à l’atelier, la réforme répondait au triple souci de simplification, de modernisation et de sécurisation. Simplifier et moderniser les procédures, mieux sécuriser les recettes. « Les passagers y gagnent, les compagnies y gagnent, l’administration y gagne », ajoutera le représentant du Dg des Impôts.
Les reporters apprendront des échanges d’hier que les compagnies aériennes ont été associées à la mise en route de la réforme. Des concertations ont ainsi été engagées dès le mois de juillet 2014 pour élaborer les modalités du nouveau cadre réglementaire.
D’après les nouveaux textes, les seules personnes exonérées du droit de timbre d’aéroport sont les membres d’équipage, le personnel de bord, les passagers en transit direct au Cameroun. En outre, les droits collectés seront désormais reversés par la compagnie aérienne ou son représentant, et le paiement se fera exclusivement par virement bancaire ou voie électronique.
Bon à savoir, la loi prévoit diverses sanctions en cas d’insuffisances de déclaration – si elles conduisent l’administration à effectuer des redressements – ou en cas d’absence totale de déclaration.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire