2.24.2015

Coopération Cameroun-Japon : un nouvel outil pour la mise à niveau des PME camerounaises

Coopération Cameroun-Japon : un nouvel outil pour la mise à niveau des PME camerounaisesUn procès verbal de discussion destiné au projet d’amélioration de la qualité et de la productivité des PME (KAIZEN), a été signé ce Mercredi 18 janvier 2015 à Yaoundé, entre le Représentant résident de l’agence japonaise de coopération internationale (JICA), M. SHINJI UMEMOTO, et le Gouvernement camerounais représenté par le Ministre de l’Economie,
de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, M. Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, et le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat, M. Serges ETOUNDI NGOA. La cérémonie qui s’est tenue dans la salle de conférences du MINEPAT, a vu la présence du Ministre Délégué auprès du MINEPAT, du Secrétaire général du MINPMESSA, ainsi que de plusieurs représentants des organisations patronales (GICAM, CCIMA, MECAM…).
Le « KAIZEN » a pour objectif de doter à terme le Cameroun, d’une stratégie de fourniture de services d’appui aux PME, ainsi que d’une masse critique de consultants publics et privés nécessaire au développement des entreprises. Selon le Représentant résident de la JICA, ce projet regroupe un ensemble d’actions pratiques visant à révolutionner la PME camerounaise, et partant, d’accélérer le développement économique du pays. Ces actions portent sur l’élaboration d’une stratégie de services d’appui aux PME, d’un programme de formation et des directives opérationnelles relatives aux services d’appui des entreprises. Il s’agit spécifiquement, d’une assistance technique offerte par la JICA qui consiste en la prise en charge totale des dépenses liées aux consultants qui seront recrutés dans le cadre du projet. Cette démarche à fait ses preuves sous d’autres cieux, notamment en Corée du Sud avec l’entreprise TOYOTA.
Dans son mot de circonstance, M. ETOUNDI NGOA s’est félicité de l’aboutissement heureux de cet important projet qui marque une étape importante dans le renforcement des  relations économiques entre les deux pays. Pour lui, «  l’émergence vers laquelle nous tendons n’est possible que grâce à la productivité de nos PME qui passe par l’amélioration de leur qualité et de leur compétitive ».
Après avoir dit la gratitude du Gouvernement camerounais à l’endroit des partenaires nippons pour cette belle initiative, le MINEPAT a indiqué que « KAIZEN » sera conduit sur une durée de 24 mois. Ce projet dont les activités seront mises en œuvre dans les villes de Yaoundé et de Douala, est un exercice de mise à niveau de nos PME visant à accorder au secteur privé toutes les ressources d’un moteur de création de richesses. Il revient donc aux opérateurs privés de tirer profit du « KAIZEN » comme d’autres outils mis à leur disposition par le Gouvernement, en produisant en qualité et en quantité, pour aller à la recherche des devises en vue de faire face à la détérioration prononcée de notre balance commerciale, a exhorté M. Emmanuel NGANOU DJOUMESSI.
Rappelons que depuis plusieurs années, dans le cadre de la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD), le Japon conduit à travers la JICA, le concept « KAIZEN » qui est l’une des clés de réussite de ses PME. Aujourd’hui, les performances économiques des PME des pays africains bénéficiaires de ce dispositif, à l’exemple de l’Ethiopie, la Tunisie, le Ghana et bien d’autres, se sont considérablement améliorées.
Source: MINEPAT

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire