12.12.2014

Programme spécial d’urgence: ce qu’il faut en retenir

Par BADJANG ba NKEN, Cameroon Tribune, 11-12-2014
Les grandes lignes du Programme triennal d’investissements de 925 milliards de F présenté mardi par le Premier ministre, chef du gouvernement.
Intervenant hier à l’occasion du Conseil ministériel présidé au palais de l’Unité par le président de la République, Paul Biya, le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang a présenté le Programme d’urgence du gouvernement
en vue de l’accélération de la croissance. Il comporte sept volets :

1 – Urbanisme
Composé de deux volets, le plan d’urbanisme portera d’une part sur la réhabilitation et l’éclairage public des routes secondaires de Yaoundé et de Douala, grâce à une intervention immédiate notamment dans les quartiers résidentiels, les quartiers lotis, les zones d’équipements sociaux et collectifs. Et d’autre part, la construction de 1 000 logements sociaux soit 100 dans chacun des 10 chefs-lieux de région.

2 – Santé
Comme le précédent, le Plan santé comprend deux volets, à savoir d’une part la construction des hôpitaux de référence dans les chefs-lieux de région ne disposant pas d’hôpitaux généraux. D’autre part, la réhabilitation et la remise à niveau des plateaux techniques des hôpitaux généraux de Yaoundé et de Douala, de même que celui du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Yaoundé.

3 – Agriculture et élevage
Les actions programmées dans ces secteurs se déclinent en deux parties. La première est un programme spécial de distribution des semences, d’engrais et équipements agricoles, pastoraux et halieutiques. Ce programme sera fonction des zones agro-écologiques du pays. La deuxième partie porte sur la construction des grands marchés de ravitaillement en denrées alimentaires dans les dix chefs-lieux de région du pays. L’objectif étant de faciliter l’écoulement vers les centres urbains des produits agricoles.
Parallèlement à ces deux actions-phares, des abattoirs et entrepôts frigorifiques pour produits agricoles seront construits dans certaines villes.

4 - Routes
Dans le secteur routier, il est prévu la construction, au cours des trois prochaines années, de deux axes routiers majeurs dans chaque région en vue de désenclaver les zones de production.

5 – Energie
En ce qui concerne l’énergie, l’objectif majeur est la stabilisation des lignes de transport d’électricité pour améliorer l’approvisionnement des grandes villes en énergie électrique. Il s’agit notamment des lignes Edéa-Yaoundé ; Edéa-Logbessou-Bekoko, par Douala.

6 – Eau
Le plan « eau » porte sur la construction d’adductions d’eau potable dans trente villes secondaires et le forage de 100 puits par région.

7 – Sécurité
Dans ce secteur, il sera question de la construction de postes supplémentaires de gendarmerie et de police dans les grandes agglomérations que sont Yaoundé et Douala.

Il importe de relever que cinq banques, dont quatre locales : BGFI Banque Cameroun, Banque Atlantique du Cameroun, Standard Chartered Bank Cameroon, Ecobank et une internationale, la Deutsche Bank Madrid ont accepté de financer ce plan d’urgence à hauteur de 925 milliards de FCFA, et ce faisant, de permettre la mise en œuvre rapide des projets retenus par le gouvernement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire