11.06.2014

Un investisseur indo-britannique au palais de l'Unité

Par MONDA BAKOA, Cameroon Tribune, 05-11-2014 
paul-biya-recoit-patron-holding-internationalC’est la seconde fois que l’homme d’affaires est accueilli au palais de l’Unité. Vinod B. Tailor, investisseur indo britannique, représentant d’un groupe d’investisseurs indiens, Pdg de la Compagnie subsaharienne d’investissement et de gestion (CSCIG PLC), était hôte, hier en mi-journée, du président Paul Biya. En mai 2014 déjà, le ministre, secrétaire général de la présidence de la République
, Ferdinand Ngoh Ngoh, l’avait reçu, au nom du chef de l’Etat. Ce jour là comme hier, son partenaire camerounais, Rodolphe Simo Kam, Pca du Holding, l’avait accompagné au palais de l’Unité.
Six mois après, Vinod B. Tailor est venu rendre compte, au chef de l’Etat, des progrès de ses projets au Cameroun. Le chronogramme en est dévoilé. Ainsi, selon l’hôte du chef de l’Etat, tout sera bouclé de janvier 2015 à décembre 2017. Les projets du Holding portent sur la construction de quatre hôtels de classe internationale, un hôpital de référence de « quatrième génération » de 500 à 700 lits, deux cliniques, un complexe de grande distribution. Celui-ci sera, selon ses promoteurs, le plus grand en Afrique au sud du Sahara.
Fort du suivi personnel et du soutien du chef de l’Etat, de celui du Premier ministre, chef du gouvernement, et de celui des ministres des secteurs concernés, Vinod B. Tailor estime qu’il n’y aurait pas de doute à ce que ces projets soient réalisés dans les délais fixés. En mai, lors de la précédente audience, les deux patrons du holding avaient d’ailleurs manifesté leur empressement à démarrer leurs activités. Ils avaient précisé que les hôtels à construire le seront dans les villes de Kribi (1), Douala (1) et Yaoundé (2). Des infrastructures de cette nature, tout comme celles que le holding projette dans le secteur de la santé, seraient les bienvenues dans la perspective de la Coupe africaine des nations (Can 2019) dont l’organisation a été attribuée, en fin septembre, au Cameroun. Dans la mesure où le cahier de charges de la Confédération africaine de football prescrit la disponibilité d’infrastructures de cette nature.
Rodolphe Simo Kam a du reste confié, face à la presse, que Vinod B. Tailor était porteur d’un message de la famille royale remis, lors de l’audience, à son destinataire, le président Paul Biya.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire