10.16.2014

Une nouvelle société en gestion pour le transport de l’électricité

Par Félicité Bahane, Cameroon Tribune, 15-10-2014 
Le gouvernement, les opérateurs et les bailleurs de fonds ont abordé la question au cours d’une concertation la semaine dernière.
En attendant que les dispositions de la loi de décembre 2011, régissant le secteur de l’électricité au Cameroun et consacrant l’ouverture progressive à la concurrence se mette en place, le ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee) travaille déjà à ce que la future compétition soit saine.
C’est dans ce sens que le Ministre, Basile Atangana Kouna, a présidé un séminaire sur la mise en place d’un gestionnaire du réseau de transport (Grt) de l’électricité au Cameroun. C’était du 8 au 9 octobre dernier à Yaoundé. Autour du ministre pour la circonstance,  les acteurs du secteur de l’électricité (Arsel, Eneo, Edf, Edc, Aer, etc.) et les bailleurs de fonds (Banque mondiale, Bad, etc.). Au terme des deux jours d’échanges, des recommandations, faites de manière consensuelle, ont été soumises à la sanction du gouvernement. Il s’agit notamment de la mise en place d’un gestionnaire neutre du réseau des transports de l’électricité. Lequel sera une société à capital entièrement public, conformément à la loi de décembre 2011.
Pour le Minee, « l’intérêt des consommateurs et l’efficacité économique nécessitent une attention particulière dans ce processus » vu que la mise sur pied du gestionnaire du réseau de transport  intervient dans un contexte particulier, marqué par une nouvelle organisation du système électrique camerounais, la vétusté du réseau de transport et l’ouverture à la concurrence. D’où l’importance « d’une gestion neutre de ce réseau, pour plus d’équité et d’éléments concurrentiels. Mais aussi, pour la reprise économique qui impose une offre plus grande et de qualité », précision de Basile Atangana Kouna.
Le séminaire du 8 au 9 octobre derniers avait, en effet, pour objectif global de susciter un échange et une convergence de vues entre l’ensemble des acteurs du secteur de l’électricité, afin d’élaborer une feuille de route concertée pour la mise en place du Grt. L’on a ainsi tablé sur l’organisation institutionnelle, les fonctions du Grt, son opérationnalisation et la gestion de l’eau, d’où sera produite l’énergie électrique à transporter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire