10.02.2014

L'initiative européenne pour la jeunesse doit créer des emplois

Source: europarl.europa.eu

Les pays de l'UE doivent mieux utiliser les 6 milliards d'euros du fonds européen visant à faciliter la transition de l'enseignement à l'emploi et encourager l'entreprenariat, ont déclaré les députés lors d'un débat sur l'initiative européenne pour la jeunesse. Certains ont demandé de simplifier
les procédures de financement, partager les meilleures pratiques et promouvoir les stages. D'autres ont invité les États membres à exploiter le potentiel de création d'emplois des technologies vertes.

"L'initiative européenne pour la jeunesse peut briser le cycle négatif du chômage chez les jeunes", a affirmé David Casa (MT) au nom du groupe PPE, ce mercredi. Il a regretté que les fonds n'aient pas été déployés plus tôt et a pressé les États membres de les utiliser de manière efficace pour créer de l'emploi. "L'UE souffre d'un manque de culture entrepreneuriale. Il faut encourager les jeunes à créer des entreprises et à devenir, en fin de compte, employeurs", a-t-il ajouté.

"Les États membres éprouvent des difficultés dans la mise en œuvre des systèmes liés à l'emploi, car les procédures de financement sont trop compliquées", a expliqué Jutta Steinruck (S&D, DE). Par ailleurs, elle a demandé "une meilleure vue d'ensemble des dépenses, avec une stratégie prévue jusque 2016 au moins". Elle a souligné qu'il était nécessaire de se concentrer sur des emplois décents, en particulier dans le secteur "vert".

"Il n'y a pas de solution commune à tous pour résoudre le problème du chômage des jeunes dans l'UE. Le rôle de la Commission européenne ne devrait pas être d'apporter une solution unique, mais de partager les idées et les meilleures pratiques", a déclaré Anthea McIntyre (UK) pour le groupe ECR. Elle a appelé à encourager davantage les PME à engager des jeunes, en diminuant les contributions sociales.

"Nous devons nous attaquer à la question de la mobilité des jeunes travailleurs. Les jeunes sont-ils prêts à chercher un emploi ailleurs en Europe? Les employeurs pourraient également recruter en dehors de leur État membre", a commenté Martina Dlabajová (ADLE, CZ). "Les entreprises devraient proposer des stages aux jeunes travailleurs ainsi qu'un apprentissage professionnel tout au long de la vie", a-t-elle proposé.

"Nous tournons à nouveau en rond, à débattre des mêmes problèmes alors que rien ne change", a déclaré Cristina Zuber (GUE/NGL, PT). "Les jeunes sont détruits par les dettes, ils n'ont aucune perspective d'avenir et acceptent des emplois précaires. Nous devons créer des emplois décents avec des droits du travail adaptés", a-t-elle insisté.

"Les jeunes sans emploi ou qui ne suivent ni formation ni enseignement sont au nombre d'un million dans l'UE. Ils sont en passe d'être exclus de la société. Nous devons investir 3 milliards d'euros pour créer des emplois dans le domaine de la transition énergétique, sans oublier les jeunes, car cela reviendrait à oublier l'avenir", a affirmé Karima Delli (FR) au nom du groupe Verts/ALE.

L'UE "est en train d'échouer et le système pour l'emploi échouera également", a déclaré Jane Collins (EFDD, UK). "Nous aurions besoin de 21 milliards d'euros et non de 6 milliards seulement", a-t-elle précisé, ajoutant que "garder la porte ouverte à l'immigration n'aide pas les jeunes à décrocher un emploi".>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire