10.12.2014

Coopération Cameroun/PNUD : lancement du rapport national sur le développement humain 2013



La cérémonie de lancement du rapport national sur le développement humain 2013, a eu lieu ce jeudi 09 octobre 2014 à Yaoundé.
Coopération Cameroun/PNUD : lancement du rapport national sur le développement humain 2013«Croissance inclusive et développement : le rôle du capital humain ». Ce thème, comme l’a déclaré  le  Ministre Délégué auprès du MINEPAT, M. YAOUBA ABDOULAYE qui présidait les travaux « se veut une contribution non seulement à la réflexion autour  de la relance  de la croissance inclusive et de la création d’emplois décents et durables
mais surtout une tribune  de la promotion d’un capital humain de qualité, afin d’impulser un développement à visage  humain prenant en compte toutes les composantes de la société camerounaise ».
C’était en présence du Représentant Résident Adjoint du PNUD, de certains membres du gouvernement dont la ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, la ministre de l’Education de Base, le ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et du Développement Rural; le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Enseignements Secondaires; les membres du corps diplomatique accrédité à Yaoundé et les repùrésentants de la société civile.
Le Cameroun ambitionne de devenir un pays émergent  en 2035. Sa stratégie repose sur les axes prioritaires parmi lesquels, la formation du capital humain solide, capable de soutenir la croissance économique. Or, le capital humain ne semble pas avoir un impact  sur l’économie nationale dominée par le secteur informel.
Le rapport national sur le développement humain 2013 présenté ce jour établit donc un lien entre la croissance inclusive et le développement humain, le capital humain étant le principal canal de transmission. Il comporte cinq chapitres qui traitent entre autres des questions de liens entre la croissance économique et le développement humain; de lien entre le capital humain et la croissance économique ainsi que les tendances  du capital humain au Cameroun; de la dynamique de la croissance  économique  au Cameroun et son impact sur le capital humain et de la stimulation du sentier des indicateurs de développement  humain au Cameroun.
De l’avis du Pr Désiré AVOM, présentateur dudit rapport,  ce document véhicule quatre principaux messages :
·         la croissance économique du Cameroun n’est pas vigoureuse ;
·         l’impact du capital humain sur la croissance économique  ne semble pas évident  parce que l’économie du Cameroun est dominée par des activités  peu demandeuses de main d’œuvre qualifiée ;
·         le Cameroun est un exportateur  net de capital humain puisque 45% de ses migrants ont un niveau supérieur ;
·         les indicateurs du capital humain s’améliorent faiblement.
Tout en reconnaissant que les conclusions de ce rapport  sont en phase avec les objectifs prescrits par le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi, le socio-économiste du développement, Dr. Alexandre SCHOUAME, s’est appesanti  sur l’amélioration du climat des affaires avec pour corollaire l’intensification du dialogue public -privé.
Pour le mindel/MINEPAT, « l’émergence d’un pays passe entre autres par un capital humain de qualité et en quantité suffisante dans les secteurs porteurs de croissance et générateurs d’emplois ».
De l’avis des experts, 35% du budget de l’Etat devraient être alloués au secteur social (santé et éducation) pour atteindre l’émergence souhaitée à l’horizon 2035. Toutefois, le gouvernement doit continuer à améliorer l’efficacité de la dépense publique et à adapter son système éducatif aux exigences du développement  du Cameroun.
Source: MINEPAT

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire