9.27.2014

Communiqué final à l'issue du conseil de cabinet du 25 septembre 2014

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Philemon YANG, a présidé un Conseil de Cabinet ce jeudi 25 septembre 2014 à partir de 9h à l’immeuble principal de l’ensemble abritant ses Services. Y prenaient part le Vice-Premier Ministre, les Ministres d’Etat, les Ministres, les Ministres Délégués ainsi que les Secrétaires d’Etat.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Philemon YANG, a présidé un Conseil de Cabinet ce jeudi 25 septembre 2014 à partir de 9h à l’immeuble principal de l’ensemble abritant ses Services.
Y prenaient part le Vice-Premier Ministre, les Ministres d’Etat, les Ministres, les Ministres Délégués ainsi que les Secrétaires d’Etat.
Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour ; à savoir :
1. le compte rendu de « l’état d’exécution des directives reçues le 27 février 2013 relatives à la réhabilitation du système national de météorologie », par le Ministre des Transports ;
2. l’exposé «des grandes lignes de la stratégie nationale de dynamisation des exportations des biens et services», par le Ministre du Commerce.
Le Ministre des Transports a souligné dans son rapport que les cinq directives visant l’amélioration des performances du système national de météorologie connaissaient un niveau d’exécution satisfaisant.
C’est ainsi que le plan d’urgence de renforcement des ressources humaines a déjà permis le recrutement de 30 personnels subalternes, parallèlement au recyclage des personnels en activité. Le renforcement de l’encadrement supérieur dans le corps de la météorologie s’effectuera à moyen terme grâce à l’ouverture d’une filière dédiée dans le système national d’enseignement supérieur.
La construction du Centre météorologique national est réalisée à 90 %, tandis que le réseau synoptique de base est progressivement réhabilité, comme en témoignent la mise en exploitation effective de vingt stations météorologiques automatiques, la réhabilitation en cours d’une dizaine d’autres et l’installation de cent postes pluviométriques.
Par ailleurs, les travaux d’élaboration de la nouvelle architecture institutionnelle du système national de météorologie sont dans leur phase ultime.
Après avoir pris acte de ce compte rendu, le Premier Ministre a demandé au Ministre des Transports de poursuivre les différents chantiers visant à donner un nouveau visage à la météorologie au Cameroun. Il lui a en outre prescrit d’amplifier la diffusion des informations et prévisions météorologiques.
Le Conseil s’est poursuivi avec la présentation du Ministre du Commerce relative à la stratégie de dynamisation des exportations, dont les trois principaux axes sont l’approfondissement de l’intégration régionale, la consolidation de la coopération Nord-Sud et l’accroissement du volume des échanges avec les pays émergents.
L’état des lieux laisse entrevoir une présence contrastée du Cameroun sur les principaux marchés et une place prépondérante des marchandises comparativement aux services. Les destinations privilégiées des exportations camerounaises demeurent l’Union européenne (59%) et l’Asie orientale (24%). La pénétration des marchés africains reste insuffisante, notamment au sein de la CEMAC qui n’absorbe que 5% des exportations camerounaises. Lesquelles comportent majoritairement les matières premières, dont 50% environ pour le pétrole brut. Il s’ensuit une balance commerciale structurellement déficitaire, particulièrement depuis la dévaluation du Franc CFA en 1994.
Pour inverser progressivement cette situation, le Gouvernement a bâti une stratégie d’essaimage du « made in Cameroun » qui comporte des actions classiques de promotion, mais introduit aussi de nombreuses innovations comme les Journées Economiques et Commerciales camerounaises à l’étranger (JEC). Les six premiers pays cibles ont été le Nigeria, le Maroc, le Brésil, les Etats-Unis, l’Algérie et la République Démocratique du Congo. La signature d’accords commerciaux bilatéraux, à l’instar de celui signé le11 avril 2014 avec le Nigeria, génère également un important effet de levier sur les exportations.
Le Gouvernement accompagne par ailleurs les entreprises intéressées par les marchés sous régionaux à traduire dans les faits le principe de libre circulation des biens consacré par les communautés économiques régionales auxquelles le Cameroun appartient. C’est dans ce sens que des agréments ont été délivrés à 19 et 13 entreprises ainsi que 145 et 81 produits industriels respectivement au sein de la CEMAC et de la CEEAC.
Le Ministre a indiqué que ces actions seront complétées par d’importants projets comme la création d’une bourse des matières premières, dont l’étude de faisabilité est en cours ; la construction d’un laboratoire national des produits alimentaires ; la certification des produits à l’exportation ; l’organisation en octobre 2014 d’une session de formation à l’intention de la communauté des exportateurs camerounais et surtout la dématérialisation des procédures du commerce extérieur.
Après les échanges qui ont suivi cet exposé, le Chef du Gouvernement a demandé au Ministre du Commerce, en liaison avec les administrations concernées, de poursuivre les efforts visant l’exportation des produits et services camerounais, notamment par la mise en place d’un système de certification crédible.
Un point d’information a également été ouvert, pour permettre au Ministre de la Santé Publique de rendre compte au Conseil des efforts déployés par les pouvoirs publics dans le cadre de la stratégie de prévention contre la propagation de la fièvre Ebola.
Le Conseil s’est achevé à 12h./-
                                                          Yaoundé, le 25 septembre 2014

LE DIRECTEUR DE CABINET
DU PREMIER MINISTRE,
GHOGOMU Paul MINGO

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire